2 min de lecture États-Unis

Mort de Ruth Bader Ginsburg : quelles conséquences sur la présidentielle américaine ?

ÉCLAIRAGE - Ruth Bader Ginsburg est décédée vendredi 18 septembre à l'âge de 87 ans des suites d'un cancer du pancréas. Elle était la doyenne de la Cour Suprême des États-Unis mais également une icône démocrate, féministe et écologiste. Sa mort est loin d'être anodine pour l'élection présidentielle américaine.

Stephane Carpentier RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Mort de Ruth Bader Ginsburg : quelles conséquences sur la présidentielle américaine ? Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Cassandre Jeannin

Aux États-Unis, son visage tourne en boucle sur les chaines de télévision américaines, celui de la doyenne de la Cour Suprême du pays. Ruth Bader Ginsburg est décédée vendredi 18 septembre à l'âge de 87 ans des suites d'un cancer du pancréas. La disparition de cette championne de la cause des femmes, des minorités ou encore de l'environnement n'est pas anodine à désormais moins de 50 jours de l'élection présidentielle. 

C'est un coup de tonnerre, peut-être le tournant de cette présidentielle américaine tant elle était devenue une icône de l'Amérique démocrate. Il n'était pas rare de voir le visage de cette vieille dame frêle sur des tee-shirts, des badges, même des boules de Noël. Sa vie a également inspiré des films.

Dès l'annonce de sa mort, des centaines de personnes se sont retrouvées pour une veillée aux bougies près de la Cour Suprême, où elle siégeait depuis 27 ans et où elle s'est battue pour les droits civiques, pour les droits des femmes. À chaque nouvelle inquiétante sur sa santé, ces dernières années, une moitié de l'Amérique a retenu son souffle. 

Elle apparaissait à tort ou à raison comme l'ultime rempart contre le trumpisme. Si elle est remplacée par un juge conservateur, le droit à l'avortement pourrait être menacé. C'est l'équilibre de la Cour qui bascule après son décès et pour longtemps car les 9 juges sont nommés à vie.

Quel avantage pour Donald Trump ?

À lire aussi
Joe Biden, le 29 septembre 2020, à Cleveland États-Unis
Présidentielle USA : l'affaire des courriels peut-elle influencer le vote ?

Joe Biden demande à Donald Trump de ne pas nommer de remplaçant avant l'élection. Mais si le président décide d'aller vite pour faire confirmer par la majorité républicaine au Sénat un juge conservateur, le troisième de sa présidence, ce sera une bagarre épique en pleine compagne. D'autant que si l'élection est serrée c'est la Cour suprême qui désignera le président. Si le président attend ce sera un argument électoral formidable pour sa réélection.

>
46. Pourquoi Ruth Bader Ginsburg est une icône de l'Amérique anti-Trump Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Mort Présidentielle américaine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants