1 min de lecture Marion Maréchal

Mort de George Floyd : "Je n'ai pas à m'excuser en tant que blanche", estime Marion Maréchal

L'ex-députée du Rassemblement national s'est exprimée sur Facebook concernant la mort de George Floyd et celle d'Adama Traore. "Un réarmement psychologique" selon elle, pour échapper au "rouleau compresseur" de ces affaires.

Marion Maréchal à l'Institut de Sciences sociales économiques et politique (ISSEP) le 22 juin 2018
Marion Maréchal à l'Institut de Sciences sociales économiques et politique (ISSEP) le 22 juin 2018 Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

Marion Maréchal a pris la parole mercredi 10 juin en vidéo sur Facebook. "Je n'ai pas à m'excuser en tant que blanche et en tant que Française" pour "la mort d'un Afro-Américain" et d'Adama Traoré, affirme-t-elle. C'est selon elle, "une tentative de subversion des esprits".

"Je n'ai pas à m'excuser parce que je n'ai pas colonisé, je n'ai colonisé personne, je n'ai mis personne en esclavage." martèle-t-elle.

Elle souligne que des "groupes militants, de gauche, dits antiracistes, indigénistes, Black Lives Matter" qui, selon elle, "demandent non seulement de nous mettre à genoux, mais en plus salir la mémoire de nos ancêtres, de cracher sur notre histoire, de purger notre héritage et d'abattre nos statues."

"Il est extrêmement malsain de rentrer dans cette compétition victimaire" renchérit-elle. Ce serait parfaitement "injustifié si nous voulons marcher ensemble dans l'avenir". Elle fustige la discrimination positive selon laquelle "le choix se fait au détriment du mérite et de la compétence, et de la véritable égalité des droits."

À lire aussi
Marion Maréchal Le Pen et Marine Le Pen en octobre 2016. politique
Marine Le Pen déclare ne pas avoir de "jalousie" vis-à-vis de Marion Maréchal

Elle dénonce "l'américanisation des esprits" de la société française mais remercie "qu'heureusement certains résistent et n'aspirent ni à la guerre civile, ni à la guerre raciale, qu'heureusement ils refusent de participer au concours vicitimaire." 

Elle refuse cette repentance et cette auto-flagellation. "On doit refuser ce phénomène et nous devons être avertis et vigilants".

Marion Maréchal avait renoncé à l'exercice d'un mandat et avait annoncé ne pas "être candidate à l'élection présidentielle de 2022". Elle dirige maintenant une école de sciences politiques à Lyon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marion Maréchal Racisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants