2 min de lecture Donald Trump

Mort de George Floyd : la tribune choc d'un ancien secrétaire d'État à la défense de Trump

Dans une tribune lapidaire, le général Mattis estime que le président américain, "immature", fait tout pour diviser le pays.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : la tribune choc d'un ancien secrétaire d'État à la défense de Trump Crédit Image : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Jérémy Billault

L'enquête sur la mort de George Floyd progresse, une dizaine de jours après le drame.  À quelques heures d’un grand hommage qui doit être rendu sur le lieu de sa mort, à Minneapolis, la justice a décidé d’arrêter les trois autres policiers qui ont participé à l’interpellation. Ils sont inculpés pour complicité de meurtre. 

Le premier policier, celui qui a gardé son genou sur le cou de George Floyd à terre, a, lui, vu ses charges aggravées : pour l’instant, il était inculpé pour ce qu’on appellerait en France homicide involontaire et violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il est désormais inculpé pour homicide volontaire, la justice considérant qu’il avait l’intention de tuer George Floyd.

Autre coup de tonnerre : la publication d'une tribune publiée par l'ancien ministre de la Défense du président Trump, le général Mattis était un haut gradé respecté qui a mené les opérations militaires américaines au Moyen-Orient, en Irak, en Afghanistan, et avait été limogé par le président Obama, parce qu’il refusait la détente avec l’Iran. 

Le général Mattis est donc est peu suspect d’être un allié des démocrates.  Il avait démissionné en décembre 2018 quand le président Trump avait décidé brusquement de retirer les troupes de Syrie. Depuis il était resté silencieux, car comme un militaire, il pensait qu’il ne devrait pas exprimer publiquement ses désaccords avec le Commandant en Chef

"Consterné" et "en colère"

À lire aussi
Joe Biden lors de son discours de victoire le 7 novembre 2020 Présidentielle américaine
États-Unis : le gouvernement de Biden, le plus représentatif de l'histoire ?

Mais les événements des derniers jours l’obligent à sortir de cette réserve.  Il se dit "consterné" et "en colère" et estime que son devoir est d’exprimer ce qu’il pense vraiment du président : Donald Trump est un danger pour l’Amérique qui se moque de la Constitution, abuse de son pouvoir en obligeant les troupes à "violer" les droits des citoyens.

Mattis refuse que les villes soient des "champs de bataille" à "dominer" pour reprendre les mots du président. Et que dit-il sur le président Trump lui-même ? "De mon vivant, écrit-il, Donald Trump est le premier président qui n'essaie pas d'unir le peuple américain - il ne fait même pas semblant d’essayer. Au lieu de cela, il essaie de nous diviser".

"Nous assistons aux conséquences de trois années de cet effort délibéré, poursuit-il. Nous assistons aux conséquences de trois années sans un dirigeant mature." Évidemment, le président Trump n’est pas content de cette tribune, et déclare sur Twitter qu’il a eu "l’honneur de virer" Mattis. Ce qui est faux puisque c’est Mattis qui a démissionné parce qu’il refusait d’abandonner les alliés des Etats-Unis en Syrie.

Il écrit aussi que son ancien ministre de la Défense est "le général le plus surestimé du monde" et qu'il est "heureux qu’il soit parti".

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Donald Trump Défense États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants