1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 5h - Décès d'Yvan Colonna : l'hommage au militant nationaliste n'est pas du goût de tous
2 min de lecture

Les infos de 5h - Décès d'Yvan Colonna : l'hommage au militant nationaliste n'est pas du goût de tous

La dépouille de l'assassin du préfet Erignac est arrivée sur l'île de Beauté ce mercredi. Il sera inhumé à Cargèse, ce vendredi 25 mars, son village natal.

Une pancarte en hommage à Yvan Colonna en Corse
Une pancarte en hommage à Yvan Colonna en Corse
Crédit : Hugo Amelin
Le journal RTL de 5h du 24 mars 2022
00:10:14
Les infos de 5h - Décès d'Yvan Colonna : l'hommage au militant nationaliste n'est pas du goût de tou
00:10:14
Hugo Amelin - édité par Benoît Leroy

Une "faute". Les drapeaux de la collectivité de Corse ont été mis en berne à la suite de la mort d'Yvan Colonna, victime d'une agression début mars. Invité du 19:45 sur M6, le président Emmanuel Macron a dénoncé une "faute" de la part de l'exécutif local

Durant quelques heures, des drapeaux corses ont même été installés sur les grilles de la préfecture mercredi. Dans le détail, quinze drapeaux attachés en plein jour devant la représentation du gouvernement en Corse. Là où officiait le préfet Claude Erignac, il y a 25 ans. Tout ça au nez et à la barbe des CRS en faction, en permanence présent devant le bâtiment. 

Pour les serviteurs de l'État, c'est un sentiment de dégoût et d'impuissance qui domine. "C'est plus tôt dérangeant, pour ne pas dire choquant. Ma première pensée va à l'endroit de la famille du préfet Erignac. C'est très dur de voir tout cela. Pour tout le monde finalement : pour la Corse, pour la France", résume Bruno Bartocetti, délégué du syndicat de police Unité SGP en Corse, au micro de RTL. Ultime provocation, un drap blanc étendu sur le bâtiment sur lequel on a pu y lire "Gloire à toi, Yvan". 

Même si, pour beaucoup de Corses, il n'y a rien de choquant dans ces histoires de drapeaux. "Moi, je suis d'accord qu'ils (ceux de la collectivité locale, ndlr) soient en berne. Que ça puisse choquer certaines personnes, pourquoi pas. C'est complexe, avant toute chose, il y a l'homme. Ce qu'il a été : un berger, gentilhomme. Pour moi, c'est normal", estime Claudine.

À lire aussi

Finalement, ces drapeaux provocateurs ont été retirés, tard dans la soirée. À peu près au moment, où un millier de nationalistes accueillaient le cercueil d'Yvan Colonna à l'aéroport d'Ajaccio.

À écouter également dans ce journal

Renault - Quelques heures après la demande de Volodymyr Zelensky, devant les élus français, aux entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe, le groupe Renault a annoncé cesser ses activités dans le pays mercredi.

Guerre en Ukraine - Le gouvernement américain a annoncé mercredi avoir "établi que les membres des forces russes ont commis des crimes de guerre en Ukraine", alors que Joe Biden arrivait à Bruxelles pour des sommets de l'Otan, du G7 et de l'Union européenne, un mois après le déclenchement de l'invasion russe.

Zelensky - Dans un message vidéo, le président ukrainien a appelé les Occidentaux à manifester dès ce jeudi, pendant que la guerre en Ukraine entame désormais son deuxième mois.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/