1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 18h - "Partygate" : Boris Johnson multiplie les excuses mais ne convainc pas
2 min de lecture

Les infos de 18h - "Partygate" : Boris Johnson multiplie les excuses mais ne convainc pas

Le premier ministre britannique a pris la parole devant les députés après la publication d'un premier rapport administratif, ce lundi 31 janvier. Depuis l'explosion de la polémique, il est sur un siège éjectable.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 22 novembre 2021 à Tyne, en Angleterre
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 22 novembre 2021 à Tyne, en Angleterre
Crédit : Owen Humphreys / POOL / AFP
Le journal RTL de 18h du 31 janvier 2022
00:14:29
Les infos de 18h - "Partygate" : Boris Johnson multiplie les excuses mais ne convainc pas
00:14:29
Marie Billon - édité par Benoît Leroy

Il le répète inlassablement, "il est désolé". Désolé pour les fêtes organisées dans les bureaux du Premier ministre Boris Johnson à Downing Street et dans les différents ministères pendant les confinements de 2020. Ce lundi 31 janvier, il a une nouvelle fois tenté de se défendre devant les députés anglais.

"Tout d'abord, je veux dire pardon. Mais s'excuser ne suffit pas, il faut maintenant nous regarder dans le miroir et apprendre", a déclaré le chef du gouvernement britannique devant les élus. Pour autant, le Premier ministre ne s'excuse pas sur son comportement, il profite du flou du rapport administratif publié quelques instants plus tôt. 

Ce document ne donne, en effet, aucun détail sur les 16 fêtes étudiées, hormis les dates. Douze d'entre elles font l'objet d'une enquête de la police. L'un de ces rassemblements s'est tenu dans l'appartement même de Boris Johnson. Theresa May, ancienne Première ministre s'est montrée plus précise. "Le rapport montre que le [Premier ministre] ne respectait pas les règles qu'il avait édictées. Soit il n'avait pas pris connaissance de ces règles, soit il ne les comprenait pas, soit il pensait qu'elles ne s'appliquaient pas à lui", s'est-elle emportée.

Boris Johnson, lui, répond que cette dernière n'a pas compris ce qu'il y a dans le rapport. Il explique qu'il faut désormais attendre les conclusions de l'enquête de police. Le chef de l'opposition estime que le Premier ministre brandit cette investigation judiciaire pour "sauver sa peau, alors qu'elle devrait être sa grande honte".

À écouter également dans votre journal

À lire aussi

Justice - Olivier Ubéda, directeur des événements de la campagne d'Éric Zemmour, est visé par une enquête pour viols ce lundi. L'homme de 54 ans parle de "dénonciation calomnieuse".

Diplomatie - Les autorités maliennes dominées par les militaires ont décidé d'expulser l'ambassadeur de France, Joël Meyer, a annoncé ce lundi 31 janvier la télévision d'État.

Affaire Maëlys - Nordahl Lelandais a reconnu ce lundi à l'ouverture de son procès, avoir "bien donné la mort" à Maëlys et "présente ses excuses" à la famille de la petite fille.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/