1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Partygate" de Boris Johnson : une enquête ouverte sur les fêtes organisées à Downing Street
2 min de lecture

"Partygate" de Boris Johnson : une enquête ouverte sur les fêtes organisées à Downing Street

La police de Londres a indiqué qu'une enquête a été ouverte concernant plusieurs fêtes organisées à la résidence du premier ministre britannique Boris Johnson, en pleine crise sanitaire.

Boris Johnson sort du 10 Downing Street le 19 janvier 2022.
Boris Johnson sort du 10 Downing Street le 19 janvier 2022.
Crédit : Tolga Akmen / AFP
Quentin Marchal & AFP

Boris Johnson plus que jamais dans la tourmente. La police britannique a annoncé ce mardi 25 janvier enquêter sur plusieurs fêtes organisées à Downing Street et au sein de la haute administration pendant les confinements. Ces festivités sont à l’origine d’une grave crise menaçant le Premier ministre britannique.

"Je peux confirmer que la Met (police de Londres, ndlr) enquête actuellement sur un certain nombre d’événements qui se sont déroulés à Downing Street et à Whitehall au cours des deux dernières années, en relation avec des violations potentielles des règles liées à la Covid-19", a indiqué la cheffe de la Metropolitan Police, Cressida Dick, lors d’une audition devant des élus de la capitale. Elle a précisé que plusieurs autres "événements" avaient été examinés mais sont considérés comme ne relevant pas d'une enquête criminelle.

La colère générée par ces fêtes, qui ont eu lieu au moment où la population était priée de réduire drastiquement ses interactions, a provoqué une chute considérable de sa popularité dans les sondages, la fronde de l'opposition mais aussi la colère de sa propre majorité.


La Metropolitan Police de Londres ("Met") était critiquée pour avoir tardé à réagir aux révélations qui se succèdent ces dernières semaines sur des garden parties, pots de départ ou fête d'anniversaire tenues au plus haut du pouvoir.

Des appels à la démission jusque dans son propre camp

À lire aussi

Visé par des appels à la démission, y compris dans son camp conservateur, Boris Johnson a renvoyé pour l'instant la question à la publication d'une enquête interne menée par la haute fonctionnaire Sue Gray, attendue dans les jours à venir. Cette enquête "se poursuit" et des contacts ont eu lieu avec la police, a indiqué le Cabinet Office, agence interministérielle supervisant ces investigations, dans un communiqué.

Dernière révélation en date, lundi soir, la chaîne de télévision ITV a affirmé que Boris Johnson avait fêté son anniversaire en présence de proches et collaborateurs le 19 juin 2020 après-midi, lors du premier confinement, alors que de tels rassemblements étaient interdits.

Jusqu'à 30 personnes y auraient participé, dont l'architecte d'intérieur Lulu Lytle, chargée d'effectuer la coûteuse rénovation de l'appartement de Boris Johnson à Downing Street, au financement controversé. Selon une porte-parole de Downing Street, Boris Johnson aurait participé "moins de dix minutes" à ce rassemblement de ses collaborateurs.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/