2 min de lecture États-Unis

Les infos de 18h - George Floyd : comment Trump gère la crise en vue de la présidentielle

Alors que les États-Unis sont marqués par des violences indites après la mort d'un citoyen afro-américain étouffé par un policier, Donald Trump refuse de s'adresser à la nation pour appeler au calme et a décidé de faire de ces émeutes, un argument électoral.

journal Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
George Floyd : comment Trump gère la crise en vue de la présidentielle Crédit Image : Olivier DOULIERY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

Les États-Unis se sont réveillés, ce lundi 1er juin, après une sixième nuit de troubles et d'émeutes liées à la mort de Georges Floyd, un citoyen afro-américain mort par étouffement après une intervention policière. La capitale fédérale, Washington DC, est également touchée et le président américain Donald Trump a décidé de faire de ces violences un argument électoral

Après les violences de la veille aux portes de la Maison Blanche, Donald Trump a envoyé un tweet avec la date du 3 novembre en majuscules, qui correspond à la date de l'élection présidentielle américaine, dans cinq mois et deux jours. Face à ces émeutes, il accuse le clan Biden d'être de la "gauche radicale" et d'"essayer de sortir les anarchistes de prison".

Depuis le 1er janvier, Donald Trump a affronté un procès en destitution, une crise sanitaire inédite depuis un siècle, la plus grande crise économique et sociale depuis la Grande Dépression des années 1930 et désormais, les émeutes raciales les plus violentes depuis 50 ans. 

Face à cela, le président américain pourrait essayer de rassembler et apaiser les tensions en appelant la nation au calme, comme ses prédécesseurs, mais il a refusé, ce dimanche 31 mai, à prononcer une allocution solennelle aux Américains. Il préfère alimenter les peurs pour électriser sa base électorale et discréditer ses rivaux en plaçant le chaos comme un argument électoral

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Comment nous désintoxiquer des écrans ? santé
États-Unis : les Américains passent près de 44 ans de leur vie devant leurs écrans

Société - Le ministère de la Santé a annoncé "une reprise des visites des proches" dans les Ehpad, notamment des mineurs, à partir de ce vendredi 5 juin. Un nouvel assouplissement des règles qui doit se faire quand "la situation sanitaire le permet"

Politique - Cédric Villani, le candidat ex-LaREM à la mairie de Paris, a assuré qu’il ne formerait "pas d’alliance" au second tour, ni avec Anne Hidalgo ni avec Agnès Buzyn. Il a également annoncé qu’il se maintiendrait "en candidat indépendant" dans le XIVe arrondissement.

International - En Belgique, un enfant de 13 ans kidnappé à Genk, en Flandre, a été libéré dans la nuit du dimanche 31 mai au lundi 1er juin, après 42 jours de séquestration. Tous les suspects impliqués dans cette affaire ont été arrêtés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis International Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants