2 min de lecture Chine

Les infos de 18 heures - Coronavirus : l'épidémie est-elle partie d'un laboratoire chinois ?

Une enquête du "Washington Post" fait état d'échanges diplomatiques évoquant l'hypothèse d'une mauvaise manipulation dans un laboratoire de Wuhan, qui aurait fait apparaître le coronavirus.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h du vendredi 17 avril 2020 Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
Pauline Simonet édité par Jérémy Billault

Une erreur de laboratoire est-elle à l'origine de l'épidémie de coronavirus qui frappe aujourd'hui le monde entier ? La Chine a-t-elle tenté d'étouffer l'ampleur du virus ? Pour plusieurs médias américains, la réponse est claire. 

Le Washington Post publie une vaste enquête consacrée au coronavirus, selon laquelle l'apparition du virus serait accidentelle. Le point de départ, peut-on lire, serait un laboratoire chinois, à Wuhan, près du marché en plein air aux animaux, qui étudiait un type naturel de virus chez la chauve-souris. 

Selon des échanges recueillis par le Washington Post, des diplomates, notamment de l'ambassade américaine à Pékin, avaient écrit leur inquiétude il y a déjà deux ans, estimant que la sécurité autour du laboratoire était loin d'être suffisante. 

Un Nobel de médecine accuse la Chine d'avoir créé le virus

Selon la chaîne de télévision conservatrice Fox News, qui va plus loin, le patient zéro serait un employé du laboratoire qui aurait accidentellement été infecté par le virus et l'aurait ensuite propagé parmi la population.

À lire aussi
Un portrait géant du président chinois Xi Jinping installé lors du défilé de la fête nationale sur la place Tiananmen à Pékin le 1er octobre 2019, à l'occasion du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Xi Jinping
Chine : une femme internée de force pour avoir jeté de l’encre sur un portrait de Xi Jinping

Ce vendredi, en France, le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, accuse la Chine d'avoir créé le virus, évoquant une tentative ratée de fabrication d'un vaccin contre le sida. Ses propos ont rapidement été décriés, notamment par un représentant de l'Institut Pasteur qui les qualifie d'"aberrants".

Quant au manque de transparence de la Chine depuis le début de l'épidémie, les voix s'élèvent aux quatre coins de la planète. Emmanuel Macron a notamment estimé "qu'il y a des choses qui se sont passées et qu'on ne sait pas", et réclame une réaction des autorités chinoises. 

Ce vendredi, la Chine a revu à la hausse le nombre de morts à Wuhan depuis le début de l'épidémie, faisant état de 1.300 morts supplémentaires.

À écouter également dans ce journal

Chômage partiel - Dès le 1er mai, les 2 millions de salariés contraints de rester chez pour garde d'enfants ou à risque eux passeront sous le dispositif du chômage partiel. Le salaire sera versé par l'employeur qui sera ensuite remboursé par l'État, un dispositif moins lourd pour les entreprise qui permettra également de ne pas trop amputer les salaires.

Argent -  Le 11 mai prochain, fin annoncée du confinement, le plafond des paiements sans contact passera de 30 à 50 euros. En temps d'épidémie, ce type de règlement, moins exposé à la contagion, a explosé. Il faudra patienter jusqu'au 11 mai afin que les centaines de milliers de terminaux et les cartes bancaires soient mis à jour.

Royaume-Uni - Alors que le gouvernement britannique annonce la prolongation du confinement, l'attention se porte, à Londres, sur les transports public. Depuis le début de l'épidémie, 20 chauffeurs de bus sont morts du coronavirus. Le maire de Londres a annoncé vouloir étendre le port du masque pour les usagers tandis que les chauffeurs pourraient, si la situation ne s'améliore pas, présenter leur droit de retrait.

L'équipe de l'émission vous recommande

Lire la suite
Chine Coronavirus États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants