1 min de lecture Chine

Coronavirus : fin du bouclage de Wuhan, une foule d'habitants quittent la ville

Des centaines de passagers s'apprêtaient à quitter Wuhan en train le 7 avril, au moment où les autorités levaient le bouclage imposé depuis deux mois à la ville chinoise, berceau de l'épidémie de Covid-19.

Des habitants de Wuhan attendent un bus pour quitter la ville, le 6 avril.
Des habitants de Wuhan attendent un bus pour quitter la ville, le 6 avril. Crédit : Hector Retamal / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

Dans l'une des gares ferroviaires de Wuhan, les centaines de passagers attendant leurs trains après la levée de l'interdiction de sortir de la ville, le 6 avril, symbolisaient le début de la fin de crise sanitaire dans cette ville du centre de la Chine, épicentre de la pandémie de Covid-19.

"Ça fait 77 jours que j'étais bloqué!", s'est réjoui un homme, impatient de pouvoir rentrer à Changsha, à quelque 350 kilomètres de la capitale du Hubei. Zhen, une jeune femme de 24 ans, s'est empressée de réserver un billet pour partir à Canton (Sud) de nuit, dès les premières heures, et ainsi éviter la cohue. "Je suis relativement sereine, l'épidémie s'est stabilisée", a-t-elle assurée, soulagée.

Des agents rappelaient toutefois aux voyageurs les mesures d'hygiène et de se tenir à un mètre d'écart, tandis qu'une annonce diffusée par haut-parleur qualifiait Wuhan de "ville de héros". La veille, et pour la première fois depuis le début de l'épidémie, le ministère chinois de la Santé avait fait état de zéro nouveau décès lié au Covid-19 dans le pays.

Le risque des personnes asymptomatiques plane

Wuhan reste cependant, de très loin, la ville la plus endeuillée par l'épidémie en Chine : 2.500 personnes y sont mortes, sur un total national officiel de plus de 3.330.

À lire aussi
Le 12 juillet 2020, des habitants de Wuhan, berceau de l'épidémie de Covid-19, observent la crue du fleuve Yangtze coronavirus
Coronavirus : de Wuhan à l'espoir d'un vaccin, les dates clés de la pandémie

Le nombre de vols et de trains qui partent de Wuhan reste cependant pour l'instant limité. Wuhan va par ailleurs maintenir diverses restrictions aux déplacements dans la ville, pour empêcher toute résurgence des infections. La mairie reste sur le qui-vive : elle a retiré cette semaine à 70 quartiers d'habitation l'appellation "sans épidémie". La municipalité a justifié cette décision par la découverte de personnes asymptomatiques - qui n'ont ni toux ni fièvre - mais peuvent tout de même transmettre le virus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants