1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 12h30 - Italie : le passe sanitaire obligatoire pour tous les employés
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Italie : le passe sanitaire obligatoire pour tous les employés

En Italie, les employés vont devoir présenter leur passe sanitaire, dès le 15 octobre. L'objectif du gouvernement : accélérer la vaccination de la population.

Un passe sanitaire (illustration).
Un passe sanitaire (illustration).
Crédit : nce
Les infos de 12h30 - Italie : le passe sanitaire obligatoire pour tous les employés
24:00
Harcèlement à l'école : que peut-on faire ?
24:00
Olivier Bonnel - édité par Mélanie Costa

À partir du 15 octobre, le passe sanitaire sera obligatoire en Italie pour tous les employés, qu’ils travaillent dans le privé ou le secteur public. C’est une première dans l’Union européenne. Cette mesure, votée par décret jeudi 16 septembre, a pour objectif d’accélérer encore la vaccination dans la péninsule, bien que cette obligation du "green-pass" fasse grincer quelques dents.

Les syndicats ont ainsi fait part de leur inquiétude et ont obtenu qu’aucun licenciement n’ait lieu en cas de non-présentation du passe sanitaire. Mais le gouvernement de Mario Draghi reste ferme : le salaire sera suspendu dès le premier jour d’absence pour les employés des entreprises de plus 15 salariés. 

Pas question non plus de se mettre en télétravail pour ceux qui n’auraient pas le passe sanitaire. Les tests ne seront également pas gratuits, comme demandaient les syndicats. Leurs tarifs devraient toutefois baisser. 

Entreprises privées, administrations publiques, ouvriers dans les usines, aides à domicile… : c’est tout le secteur d’activité, soit 23 millions d’Italiens, qui est concerné. Tout comme ceux qui effectuent un stage en entreprise ou suivent une formation professionnelle. 

À lire aussi

L’objectif affiché du gouvernement est d’accélérer encore la vaccination avant l’hiver et un possible rebond des contaminations. "Ce passe sanitaire" rend les lieux de travail plus sûrs, a précisé le ministre italien de la santé, Roberto Speranza. Et en cas d’absence non justifiée sur le lieu de travail, les amendes seront salées : de 600 à 1.500 euros.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Bonne nouvelle ! Le retour à l'école ne fait pas repartir l'épidémie, pour le moment. Pour l'heure, 3.200 classes sont fermées. Au printemps dernier, on avait 11.000 classes fermées. Les chiffres sont donc encourageants. 

Mobilité - À l'occasion des quarante ans du TGV, Emmanuel Macron était, ce vendredi matin, à gare de Lyon, où le premier train à grande vitesse avait pris le départ. Quelques cheminots en ont profité pour manifester, à distance. Le chef de l'État doit dévoiler une maquette grandeur nature de la motrice du TGV M, qu'on a longtemps appelé le TGV du futur et que la SNCF doit mettre sur les rails en 2024.

Justice - L'afficheur varois Michel-Ange Flori, qui n'avait pas hésité à représenter Emmanuel Macron en Hitler, puis en Maréchal Pétain, a été condamné à 10.000 euros d'amende. Son avocat a fait appel. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/