1 min de lecture Biodiversite

Les dauphins roses d'Amazonie victimes de l'orpaillage illégal

Plusieurs ONG ont montré que les dauphins de la région amazonienne étaient victimes de contamination au mercure, utilisé dans l'orpaillage. Ils pourraient à leur tour contaminer la chaîne alimentaire.

Un dauphin rose d'Amazonie (illustration)
Un dauphin rose d'Amazonie (illustration) Crédit : YASUYOSHI CHIBA / AFP
Nicolas Scheffer et AFP

En Amazonie, les dauphins roses présentent des niveaux inquiétants de contamination au mercure, notamment en raison de l'orpaillage illégal, révèle une étude de plusieurs ONG de défense de l'environnement.

46 dauphins ont été analysés entre 2017 et 2019 et leur taux de contamination a été mesuré, dans les grands bassins hydrographiques amazoniens du Brésil, de la Bolivie, de la Colombie et du Pérou. "Tous ont présenté un certain niveau de contamination au mercure avec des taux élevés pour plus de la moitié d'entre eux", explique Marcelo Oliveira, de WWF au Brésil.

L'étude précise que "l'orpaillage illégal est une vraie menace. 100 % des dauphins suivis pour l'étude ont été contaminés". Le mercure qui est utilisé pour séparer l'or des autres minéraux est hautement polluant. Mais l'orpaillage n'est pas le seul problème. "Le mercure existe sous une forme naturelle en Amazonie, mais il se répand dans l'eau à cause de la déforestation, des incendies de forêt et entre dans la chaîne alimentaire des dauphins et des poissons", déplore le responsable de WWF Brésil.

Une menace pour la santé de 20 millions de personnes

Les niveaux élevés de mercure, observés dans l'organisme des dauphins traduisent une véritable menace pour la santé de 20 millions de personnes qui vivent dans la région amazonienne et qui sont amenés à consommer des poissons contaminés.

À lire aussi
Un agriculteur français asperge son champs avec du glyphosate, l'herbicide produit pas Monsanto. Glyphosate
Glyphosate : pourquoi le plan de sortie est difficile à tenir pour le gouvernement

"Le mercure peut demeurer jusque 100 ans dans la chaîne alimentaire, c'est le grand problème", conclut Marcelo Oliveira.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Biodiversite Amazon Brésil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants