2 min de lecture Faits divers

Animaux de compagnie perdus : les arnaques explosent

La société qui gère le Fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques met en garde contre ces escrocs, qui "profitent de la détresse de celles et ceux qui ont perdu leur animal pour leur extorquer de l’argent".

Un chien et un chat (illustration)
Un chien et un chat (illustration) Crédit : JOSEPH EID / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Propriétaires d'animaux de compagnie, soyez vigilants. C'est le message passé par la Société qui gère le Fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques (I-CAD).

Comme le rapporte Actu.fr, "cette société sous délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a alerté sur un système d’escroquerie mis en place à l’encontre des propriétaires de chiens ou de chats perdus". L'I-CAD recense en effet entre 50 et 100 victimes de ces arnaques à la fin de l'été.

"Et on remarque que c’est de nouveau le cas cet automne, on enquête sur un cas en particulier", confie au site d'actualités Chloée de la Simone, responsable communication de l'I-CAD. 

La technique de ces escrocs qui "profitent de la détresse de celles et ceux qui ont perdu leur animal pour leur extorquer de l’argent" est simple : ils se saisissent d'abord, sur les réseaux sociaux notamment, des coordonnées des propriétaires d'animaux disparus. Puis les contactent, leur disant avoir retrouvé leur fidèle compagnon. Ils informent ensuite les maîtres qu'ils ne leur rendront leur animal qu'en échange d'une certaine somme d'argent. Certains n'hésitent pas à préciser au propriétaire avoir dû avancer des frais de vétérinaire pour l'animal, soi-disant blessé.

Des arnaques de plus en plus fréquentes

À lire aussi
La ville de Nice (illustration) disparition
Nice : appel à témoins lancé après une disparition inquiétante d'un mineur de 16 ans

C'est ainsi qu'une centaine de propriétaires désespérés sont tombés dans le panneau. Et les sommes réclamées sont importantes, certains ont déboursé pas moins de 300 euros. Et ce ne seront sûrement pas les derniers à céder à ce chantage, car depuis quelques temps, ce type d'arnaque est de plus en plus fréquent. 

La raison est simple, selon Chloée de la Simone : "L’animal de compagnie a pris une place de plus en plus importante dans les familles et on observe qu’il y en a de plus en plus. Mathématiquement, plus il y en a, plus il y a de risques qu’ils se perdent". L'I-CAD donne la marche à suivre aux propriétaires d'animaux qui se retrouveraient confrontés à ce type d'escroquerie : évidemment de ne pas verser un centime mais surtout d'alerter leur société et de porter plainte auprès des autorités.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Animaux Arnaque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants