2 min de lecture Politique

Les actualités de 6h30 - Algérie : faut-il se méfier du retrait d'Abdelaziz Bouteflika ?

À la suite de l'annonce du chef d'État algérien, renonçant à briguer un cinquième mandat ce lundi, les Algériens craignent que cette concession démocratique ne soit qu'un écran de fumée. Nacer Djabi, sociologue à Alger, décrypte la situation.

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 6h30 - Algérie : faut-il se méfier du retrait d'Abdelaziz Bouteflika ? Crédit Image : RYAD KRAMDI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sina Mir édité par Joanna Wadel

En Algérie, les cris de joie ont laissé place au scepticisme. Une liesse populaire a éclaté à l'annonce du retrait d'Abdelaziz Bouteflika. Le président au pouvoir depuis 20 ans ne rempilera finalement pas pour un cinquième mandat, comme il l'a annoncé dans une lettre. Un retrait du pouvoir, mais pas d'élection pour autant. Le scrutin du 18 avril est en effet reporté sine die, et le dirigeant reste au pouvoir pour organiser la transition. Il annonce la mise en place d'une commission électorale indépendante.

Dans les rues, l'euphorie a fait place, plus tard dans la soirée, à une inquiétude latente. Et si cette décision n'était qu'une mascarade ? Nacer Djabi, sociologue à Alger, répond au micro de Sina Mir sur RTL : "C'est un système qui a une capacité extraordinaire à se renouveler, et (...) d'une manière parfois médiocre...", pointe t-il. "Est-ce que les Algériens vont croire que le même système, le même personnage politique, le même rapport de force politique, va cette fois-ci changer et proposer autre chose ?", ajoute l'intellectuel, qui souligne néanmoins que la proposition du régime est positive pour la démocratie. 

Son verdict : "Le seul garant, c'est la rue.", précisant que c'est à présent aux Algériens de "rester vigilants" et de veiller à ce que le "changement radical" proposé se concrétise. 

À lire aussi
Gérard Larcher, le 14 juillet 2018 à Paris Alexandre Benalla
Affaire Benalla : l'approche du Sénat "n'a pas été politique" dit Gérard Larcher

À écouter également dans ce journal

Zinedine Zidane revient au Real Madrid. Le Français vient de resigner pour 3 ans, 9 mois après sa démission surprise.

Brexit - Theresa May affirme avoir obtenu des "changements juridiques" substantiels auprès des Européens. Elle était hier soir à Strasbourg.

Santé - Le Propecia, traitement anti-calvitie, sera bientôt visé par une action en justice. Il provoquerait chez les 30.000 hommes qui en prennent chaque année en France, des effets secondaires dévastateurs : baisse de la libido, idées suicidaires, l'Agence du Médicament a déjà alerté sur ces risques.

Robert Bourgi, n'aura plus le droit d'arborer les insignes de sa Légion d'Honneur, pendant 5 ans à la suite d'une décision d' Emmanuel Macron. Le sulfureux avocat, qui s'était vanté d'avoir fait tomber François Fillon avec ses costumes, avait déjà été radié temporairement du Conseil de l'Ordre du Barreau de Paris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Algérie Abdelaziz Bouteflika
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797185330
Les actualités de 6h30 - Algérie : faut-il se méfier du retrait d'Abdelaziz Bouteflika ?
Les actualités de 6h30 - Algérie : faut-il se méfier du retrait d'Abdelaziz Bouteflika ?
À la suite de l'annonce du chef d'État algérien, renonçant à briguer un cinquième mandat ce lundi, les Algériens craignent que cette concession démocratique ne soit qu'un écran de fumée. Nacer Djabi, sociologue à Alger, décrypte la situation.
https://www.rtl.fr/actu/international/les-actualites-de-6h30-algerie-faut-il-se-mefier-du-retrait-d-abdelaziz-bouteflika-7797185330
2019-03-12 07:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/USI9WE30aT1wNtCEmBszOA/330v220-2/online/image/2019/0310/7797178372_abdelaziz-bouteflika-en-novembre-2017-a-alger.jpg