1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La Pologne expulse un néonazi suédois
2 min de lecture

La Pologne expulse un néonazi suédois

Un Suédois appartenant à un groupe néonazi s'est fait expulser de Pologne vendredi 8 novembre. Le pays d'Europe de l'Est considère le militant comme une "grave menace".

Le drapeau suédois flotte au-dessus de Stockholm
Le drapeau suédois flotte au-dessus de Stockholm
Crédit : Anders WIKLUND / TT NEWS AGENCY / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

"Aujourd’hui, Anton T. est parti à bord d'un avion vers la Suède", a communiqué Stanislaw Zaryn, porte-parole du coordinateur des services spéciaux polonais à l’AFP. L’homme extradé vers son pays d’origine a été expulsé de Pologne, après avoir été accusé d'appartenance à un mouvement néonazi

Il a été condamné auparavant par la justice suédoise à une peine de prison d’un an et demi pour des attaques à la bombe contre des centres de réfugiés à Göteborg. Sa présence en Pologne représentait "une grave, réelle et actuelle menace pour la sécurité et l'ordre public", indiquait un communiqué publié jeudi 7 novembre. 
L’homme souhaitait suivre une formation paramilitaire, "durant laquelle il voulait apprendre à se servir d'une arme identique à celle utilisée par Brenton Tarrant lors de l'attentat à Christchurch". Cet attentat, perpétré par un extrémisme australien, avait tué 51 fidèles de deux mosquées néo-zélandaises en mars dernier. 

Un mouvement actif

Selon les services spéciaux polonais, l’homme est "membre du Mouvement de résistance nordique (NMR) néonazi qui a pour but de créer, par voie de révolution, une république nationale-socialiste nord-européenne". La loi polonaise interdit de communiquer le nom de famille du suspect. 
Le mouvement dont fait partie l’extradé avait organisé une manifestation à Stockholm en août 2018. 300 membres avaient marché dans les rues de la capitale, sous le regard hostile des centaines d’opposants à l’organisation. 
Suite à l’événement, le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven avait déclaré vouloir interdire les organisations nazies. "La démocratie a toujours le droit de se protéger contre des forces prêtes à recourir à la violence pour la détruire", avait-il stipulé sur son compte Facebook. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.