1 min de lecture Algérie

L'Algérie veut "réévaluer" l'accord de libre-échange avec l'Union européenne

L'Algérie entend "réévaluer" l'accord qui doit conduire à la suppression des dernières barrières douanières avec l'Union européenne, prévue pour le 1er septembre prochain.

Le drapeau de l'Algérie
Le drapeau de l'Algérie Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Depuis le 1er septembre 2005, l'Union européenne et l'Algérie préparent la création d'une zone de libre-échange. Cela fait ainsi 12 ans que le pays du Maghreb élimine progressivement ses droits de douane sur des produits industriels et une possibilité d'appliquer une libéralisation sélective concernant les produits agricoles. Pourtant, l'Algérie souhaite "réévaluer" cet accord, a annoncé son gouvernement. 

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a demandé au ministre du Commerce Kamel Rezig de "procéder à une évaluation (...) du dossier sur l'accord d'association avec l'Union européenne (UE) qui doit faire l'objet d'une attention particulière, faisant valoir nos intérêts pour des relations équilibrées", selon un communiqué publié ce dimanche 9 août à l'issue d'un Conseil des ministres

Il y a quelques mois, Kamel  Rezig avait déclaré qu'il revenait "au gouvernement de trancher si nous devons procéder, en septembre prochain, au démantèlement tarifaire restant, ou pas". Ce démantèlement, prévu initialement sur 12 ans, avait déjà été rallongé à 15 ans en 2012, jusqu'au 1er septembre prochain

Cette zone de libre-échange est très critiquée par des dirigeants politiques, des économistes et des chefs d'entreprise algériens. Ils considèrent que cet accord se fait aux dépens de l'Algérie, dont l'économie est peu compétitive. Elle n'est pas parvenue à exporter ses produits hors hydrocarbures, perdant de ce fait d'importantes recettes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Algérie Union européenne Commerce
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants