1 min de lecture Société

L'Algérie attend des excuses de la France pour son passé colonial

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré samedi attendre des excuses de la France pour la colonisation de l'Algérie.

Abdelmadjid Tebboune, nouveau président de l'Algérie, le 24 novembre 2019.
Abdelmadjid Tebboune, nouveau président de l'Algérie, le 24 novembre 2019. Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

"On a déjà reçu des demi-excuses. Il faut faire un autre pas". Ce samedi, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré attendre des excuses de la France pour la colonisation de l'Algérie et estimé que son homologue Emmanuel Macron était "quelqu'un de très honnête" susceptible de contribuer à ce climat d'apaisement.

Interrogé lors d'une interview à la chaîne internationale France 24 sur d'éventuelles excuses de Paris, il a répondu: "On a déjà reçu des demi-excuses. Il faut faire un autre pas (...) On le souhaite". "Cela va permettre d'apaiser le climat et le rendre plus serein pour des relations économiques, pour des relations culturelles, pour des relations de voisinage", poursuit-il en rappelant que plus de six millions d'Algériens vivent en France et qu'ils "peuvent emmener quelque chose là-bas et ici".

La France a fait un geste fort d'apaisement en matière de mémoire en restituant vendredi les restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation française au XIXe siècle. "Je trouve qu'avec le président Macron nous pouvons aller loin dans l'apaisement, dans le règlement du problème de la mémoire", estime le président Tebboune.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société International Algérie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants