1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : pourquoi Bruno Le Maire se rend à Lourdes ce lundi

Avec la crise du coronavirus, les rues de la cité mariale sont désertées cette année. C'est un coup de massue pour l'économie locale, qui repose presque uniquement sur les pèlerins et les touristes.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : pourquoi Bruno Le Maire se rend à Lourdes ce lundi Crédit Image : Laurent DARD / AFP | Crédit Média : Pierre Collas / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Pierre COLLAS édité par Sarah Ugolini

Bruno Le Maire est en déplacement à Lourdes ce lundi 10 août, au chevet des professionnels du tourisme. La cité mariale est habituellement envahie par les fidèles à l'approche du 15 août. Lourdes est en effet la deuxième ville hôtelière de France derrière Paris et elle subit actuellement de plein fouet la crise du coronavirus. 

C'est un coup de massue pour l'économie locale, qui repose presque uniquement sur les pèlerins et les touristes. Cela fait 17 ans que Ludovic tient une boutique de souvenirs à Lourdes, mais les bougies et autres statuettes de la Vierge ne s’arrachent pas cette année. "C'est beaucoup plus calme que d'habitude. Les journées sont en moyenne divisées entre six et dix par rapport à une journée habituelle en chiffre d'affaires", se désole le commerçant. Il explique que "par rapport au mois de l'année dernière", il n'a fait que "10% du mois de juillet" 2019. 

Dans les rues de Lourdes, les touristes se font rares, beaucoup d'hôtels n'ont même pas rouvert cette année. "On fait partie d'une famille qui a six établissements à Lourdes. À ce jour, on a que trois hôtels ouverts. Habituellement on a 45 saisonniers et à ce jour on a que 12 personnes employées", confie Jérôme Tremblet, directeur du Grand hôtel Gallia et Londres dans la commune. 

"Une saison blanche" pour certains commerces

La saison est catastrophique pour certains établissements historiques. Nathalie représente la quatrième génération à tenir le café Aux Armes de Belgique et elle doute de pouvoir tenir jusqu'en 2021. "Nous avons habituellement une clientèle internationale, une clientèle de groupe. Donc pour nous c'est une saison blanche et la saison se passe très mal", déplore-t-elle. Même si beaucoup de monde est attendu pour le week-end du 15 août à Lourdes, cela risque de ne pas être suffisant pour rattraper la saison touristique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Économie Tourisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants