1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Algérie célèbre le 60e anniversaire de son indépendance
2 min de lecture

L'Algérie célèbre le 60e anniversaire de son indépendance

Le 5 juillet, l'Algérie célèbre son indépendance. 60 ans après ce moment historique, les relations entre Paris et Alger ne sont toujours pas au beau fixe.

Drapeau de l'Algérie (illustration).
Drapeau de l'Algérie (illustration).
Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
Philippine Rouvière Flamand & AFP

Après 132 ans de colonisation Française, l'Algérie est devenue indépendante le 5 juillet 1962 après la signature des accords d'Évian (18 mars 1962). Pour célébrer ce 60e anniversaire, l'Algérie a vu les choses en grand et organise un grand défilé militaire, le premier depuis 33 ans. Depuis vendredi soir dernier, les autorités ont fermé la circulation routière sur un tronçon de 16 km, où l'armée a effectué d'ultimes répétitions ces derniers jours. 

Plusieurs hôtes étrangers doivent assister à ce défilé militaire, supervisé par le chef de l'État Algérien, Abdelmadjid Tebboune. Les présidents palestinien Mahmoud Abbas, tunisien Kais Saied et nigérien Mohamed Bazoum, devraient être présents.

Cette célébration d'indépendance est historique et a encore des répercussions sur les relations entre Paris et Alger. En effet, après plus de sept ans de guerre, l'Algérie est devenue la seule ex-colonie française d'Afrique dans les années 1960 à s'affranchir par les armes de la tutelle de la France.

Tentatives d'apaisement

Mais, dans une interview donnée lundi 4 juillet à l'Expression, Salah Goudjil, président du Conseil de la Nation (Chambre haute du Parlement Algérien), a affirmé : "On ne peut oublier ou effacer par n'importe quel procédé que ce soit, le génocide humain, le génocide culturel et le génocide identitaire dont la France coloniale reste coupable". De son côté, Emmanuel Macron tente d'apaiser les mémoires avec une série de gestes symboliques, bien qu'il ait tout de même assuré, en octobre dernier, que l'Algérie s'était construite après son indépendance sur "une rente mémorielle", entretenue par "le système politico-militaire". 

À lire aussi

Pour autant, les deux chefs d'État se sont entretenus par téléphone le 18 juin et auraient exprimé leur volonté d'approfondir les relations entre Paris et Alger. Emmanuel Macron a donc adressé une lettre à son homologue algérien le 4 juillet, dans laquelle il appelle au "renforcement des liens déjà forts" entre les deux pays. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.