2 min de lecture Jihad

Jiihadisme: un Américain critique son expérience dans les rangs d'al-Qaïda

Après les attentats du 11 septembre et une tentative de rejoindre l'armée américaine, Bryant Neal Vinas s'est enrôlé dans les rangs du groupe terroriste. Il décrit un "terrible ennui".

Les quatre attentats-suicides du 11 septembre 2001 ont été revendiqués par al-Qaïda
Les quatre attentats-suicides du 11 septembre 2001 ont été revendiqués par al-Qaïda Crédit : ROBERT GIROUX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Il rêvait d'une vie intrépide et aventureuse, il vivra des jours d'ennui et d'inactivité. Bryant Neal Vinas est le premier américain à avoir rejoint les rangs d'al-Qaïda après les attentats du 11 septembre 2001

Arrêté au Pakistan en octobre 2008, il coopère depuis avec les services américains. Il a également été jugé, condamné, puis libéré. Aujourd'hui, il raconte son expérience de jihadiste d'al-Qaïda à une revue américaine consacrée au terrorisme, CTC (Combatting terrorism center), rapporte Sud Ouest.

Cet Américain d'origine hispanique de 34 ans a d'abord voulu rejoindre l'armée américaine, sans succès. Il échoue à "l'adaptation à la vie militaire". 

Il fait ensuite la rencontre d'un ami qui va lui faire découvrir l'islam et va rapidement vouloir rejoindre un groupe jidahiste dans la zone pakistano-afghane. Arrivé sur place en septembre 2007, il va de groupe en groupe, jusqu'à son arrivée dans les rangs de celui d'Oussama Ben Laden, alors ennemi international numéro 1.

Extrêmement ennuyeux

Bryant Neal Vinas, premier américain à avoir rejoint les rangs d'al-Qaïda
Partager la citation
À lire aussi
Des jihadistes du groupe somalien al-Shebab à Mogadishu en 2009 (archive) jihad
Terrorisme : faut-il accueillir et juger les jihadistes français en France ?

Beaucoup d'informations à retenir de ce document, et notamment la vie quotidienne désenchantée qu'il décrit : "Nous vivions dans des maisons en briques et la nourriture était mauvaise - principalement du riz, du ragoût de pommes de terre ou du ragoût de gombo. Les riches arabes avaient de l’argent pour acheter des chèvres, des moutons et des poulets, mais c’était à peu près ce qu'il y avait de plus exotique."

La déception est grande. Bryant Neal Vinas se souvient surtout d'un quotidien "extrêmement ennuyeux" et ajoute qu'une grande frustration s'est installée chez les autres combattants d'al-Qaïda. "La seule option, était de suivre des cours pour des missions en dehors" de la zone Afghanistan / Pakistan, poursuit-il.

Une journée en camp d'entraînement

Il fait le déroulement de la routine journalière chez al-Qaïda en camp d'entraînement : la prière du matin, la récitation du Coran, le petit-déjeuner, les leçons, puis prières de l'après-midi, leçon, nettoyage si c'était notre tour pour la cuisine, prière de nuit, et dodo ou surveillance de nuit.  

"Si j'étais avec quelqu'un qui parlait anglais, alors je parlais avec lui. En raison du manque de productivité, nous parlions beaucoup de nos vies avant notre arrivée au Waziristan. En plus de parler de nos vies personnelles, la journée s'articulait par prier, manger, cuisiner, dormir", se souvient-il. Les autres combattants et lui passaient beaucoup de temps à attendre des ordres de déploiement.

Je me souviens d’avoir écouté la course d’Usain Bolt aux Jeux olympiques de Beijing

Bryant Neal Vinas, premier américain à avoir rejoint les rangs d'al-Qaïda
Partager la citation

"À certains moments, nous recevions un signal radio de la radio BBC, et je me souviens d’avoir écouté la course d’Usain Bolt aux Jeux olympiques de Beijing, des informations sur les campagnes électorales Obama-McCain en 2008", déclare-t-il encore.

Il raconte aussi une opération à laquelle il a participé, mais qui s'est soldée par un échec. À ce moment, la revue américaine rappelle un point important, vrai à l'époque comme aujourd'hui : "Tous les combattants étrangers ne seront pas nécessairement préparés pour attaquer en Occident."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Al-Qaïda Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants