1 min de lecture Cannabis

Italie : le Parlement légalise le cannabis "light"

Le Parlement italien a légalisé la production et la vente de cannabis "light", c'est-à-dire contenant moins de 0,5% de THC, dans la nuit de jeudi à vendredi 13 décembre.

Un employé emballant du cannabis dans l'une des toutes premières boutiques légales du pays : Hemp Embassy, à Milan
Un employé emballant du cannabis dans l'une des toutes premières boutiques légales du pays : Hemp Embassy, à Milan
benoit
Benoît Collet et AFP

Le Parlement italien a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi 13 décembre un amendement légalisant la production et la vente de cannabis light, c'est-à-dire comprenant moins de 0,5% de THC. Il s'agit de la molécule à l'origine des effets psychoactifs du cannabis.

Comprise dans le projet de budget 2020 adopté par le parlement, cette autorisation légale prévoit que le cannabis puisse être vendu librement dans les bureaux de tabac et magasins spécialisés à partir du 1er janvier 2020. Après des mois d'incertitude, les agriculteurs et commerçants de ce produit sont enfin fixés et vont pouvoir accéder à de nouveaux marchés.

En Italie, le débat sur la légalisation du cannabis "light" a longtemps fait rage. En mai 2018, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue, parti d'extrême droite, était parti en croisade contre les magasins vendant du cannabis à des teneurs inférieures à 0,2% de THC. La Cour de Cassation lui avait donné raison, affirmant que la vente ou la culture de cannabis étaient illégales.

Ailleurs en Europe, l'Allemagne a légalisé le cannabis à usage thérapeutique en 2017 et le Luxembourg en 2018. Cette drogue est dépénalisée aux Pays-Bas et au Portugal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cannabis Italie International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants