1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉ RTL - Guerre en Ukraine : le premier volontaire Français explique sa mission
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Guerre en Ukraine : le premier volontaire Français explique sa mission

Florent Coury est le premier volontaire français à rejoindre la Légion internationale en Ukraine. Il explique son quotidien au micro de RTL ce jeudi 24 mars

Des soldats ukrainiens portent un autre militaire sur une civière.
Des soldats ukrainiens portent un autre militaire sur une civière.
Crédit : Aris Messinis / AFP
INVITÉ RTL : "Au bout d'une semaine on a une très bonne idée de qui est capable de tenir un fusil" assure un membre de la légion internationale
00:10:04
INVITÉ RTL : "Au bout d'une semaine on a une très bonne idée de qui est capable de tenir un fusil"
00:10:04
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Lison Bourgeois

Florent Coury est cadre à la DRH de Renault mais depuis le 1er mars il a décidé de prendre un avion pour s'engager dans la Légion internationale à l'appel du président ukrainien. Florent Coury parle d'une "émotion" qui l'a étreint lorsqu'il a vu les images qui arrivaient d'Ukraine. Invité au micro de RTL ce jeudi 24 mars, il explique son quotidien en Ukraine. 

"La réalité c'est qu'en Ukraine, il y a beaucoup de manière de contribuer. Par exemple, il y a de l'humanitaire, il y a les gens qui aident les réfugiés. Et puis, ceux qui rejoignent la Légion ne sont pas en première ligne", détaille Florent Coury.

"Moi je n'ai pas un rôle de combattant, je suis aujourd'hui sur une base arrière dans l'ouest de l'Ukraine pour la Légion Georgienne. Et je m'occupe de sélections, de recrutements et j'organise la préformation des volontaires étrangers qui arrivent dans la Légion" explique-t-il. 

On renvoie bien-sûr toute personne qui serait extrémiste

Florent Coury, le premier volontaire français à rejoindre la Légion internationale.

"Tout d'abord je les recrute. Donc on a des contacts avec les gens, on renvoie la plupart avant même qu'ils arrivent de manière à éviter des erreurs de sélection. Et puis une fois qu'on les a avec nous, on les sélectionne avec les services de renseignements ukrainiens sur la base de leurs engagements politiques. On renvoie bien sûr toute personne qui serait extrémiste ou qui aurait des engagements avec des groupes auxquels nous ne souhaitons pas être affiliés", assure Florent Coury. 

À lire aussi

"Et puis ensuite on a toute la préformation ou au bout d'une semaine on a une très bonne idée de qui est capable de tenir un fusil. Et après plusieurs semaines de formation on les envoi sur une base avancée où là ils reçoivent la formation militaire complète et on leur donne les armes et l'équipement", assure Florent Coury. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/