1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Il n’y a jamais eu de tentative d’ingérence en France", assure l’ambassadeur turc
2 min de lecture

"Il n’y a jamais eu de tentative d’ingérence en France", assure l’ambassadeur turc

INVITÉ RTL - Ali Onaner, est revenu sur les récents propos d'Emmanuel Macron sur les intentions de la Turquie en vue de l'élection présidentielle en 2022.

Ali Onaner, l'ambassadeur de Turquie en France.
Ali Onaner, l'ambassadeur de Turquie en France.
Crédit : RTL
"Il n'y a jamais eu de tentative d'ingérence en France", assure l'ambassadeur turc
12:33
"Il n'y a jamais eu de tentative d'ingérence en France", assure l'ambassadeur turc
12:32
Thomas Sotto & Maxime Magnier

La Turquie a-t-elle l'intention de s'immiscer dans la prochaine élection présidentielle française ? Pour Ali Onaner, ambassadeur de Turquie en France depuis le 15 mars, "la Turquie n’a eu jamais eu de tentative d’ingérence en France". 

Cet ancien camarade d'Emmanuel Macron à l'ENA revenait sur les propos du chef de l'État français, le 23 mars, lorsqu'il mettait en garde contre "les tentatives d'ingérence" du pays de Recep Tayyip Erdoğan avant le scrutin national français de l'année prochaine. "Évidemment. Il y aura des tentatives d'ingérence pour la prochaine élection. C'est écrit, et les menaces ne sont pas voilées", avait assuré le locataire de l'Élysée.

Ali Onaner est par ailleurs sur les mots du président turc, en octobre dernier, sur la santé mentale de son homologue français. "Tout ce qu'on peut dire d'un chef d'État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est : allez d'abord faire des examens de santé mentale'", avait lancé Recep Tayyip Erdoğan. Il s’agissait "de réponses à des déclarations hostiles", a nuancé l’ambassadeur turc, ajoutant que "dire que l’islam est en crise, ça heurte".

Une rencontre Erdogan-Macron n’est "pas d’actualité"

Néanmoins, "les deux présidents ont une volonté de renouer le dialogue", a assuré l’invité de RTL soir, précisant n’avoir "pas l’impression qu’Emmanuel Macron est islamophobe". Désormais, "il y a de la pédagogie à faire des deux côtés", a-t-il aussi estimé. Pour l’heure, a encore précisé l’ambassadeur, une visite entre Recep Tayyip Erdoğan et Emmanuel Macron en Turquie n’est "pas d’actualité". "Mais vu que le dialogue a repris et qu’il y a un effort des deux côtés pour apaiser les choses, je pense qu’une visite présidentielle est tout à fait envisageable dans les mois, dans les années à venir".

À lire aussi

En outre, alors qu’à Strasbourg, la mairie EELV a voté une subvention destinée à la construction d’une mosquée portée par la confédération islamique Milî Görüs, Ali Onaner a indiqué que "les associations religieuses ne font pas de politique". "Pour ce que je sais de cette association, elle est digne de confiance", a-t-il aussi indiqué. "Quand on souhaite associer cette mosquée à l’islam politique (…) c’est une erreur", a-t-il poursuivi. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/