1 min de lecture Démocratie

Hong Kong : les élections législatives reportées, la répression s'intensifie

La cheffe de l'exécutif a annoncé un report d'un an des élections législatives à cause du coronavirus. Il intervient dans un contexte de forte répression du mouvement pro-démocratie.

Carrie Lam, le 31 juillet 2020
Carrie Lam, le 31 juillet 2020 Crédit : ANTHONY WALLACE / AFP
Coline Daclin et AFP

Nouveau revers pour les militants pro-démocratie à Hong Kong. Les élections législatives ont été reportées d'un an, à cause du coronavirus. C'est ce vendredi soir que la cheffe de l'exécutif local Carrie Lam, qui a été nommée à ce poste par le pouvoir chinois, l'a annoncé. 
                   
Hong Kong connait en effet depuis quelques semaines une recrudescente du nombre de cas de Covid-19. Plus de la moitié des 3.272 cas de coronavirus enregistrés l'ont été depuis le début du mois de juillet. 

Au sujet du report de l'élection, Carrie Lam a déclaré qu'il s'agissait de "la décision la plus difficile" à prendre depuis l'arrivée en janvier de la pandémie. Pékin a immédiatement exprimé vendredi 31 juillet son soutien au report. En revanche, cette décision a ravivé la colère du camp pro-démocratie, qui avait demandé à Carrie Lam de ne pas instrumentaliser la pandémie pour éviter une déroute dans les urnes. 

"Notre résistance se poursuivra"

Ce report des élections fait suite à un mois marqué par la disqualification de 12 candidats pro-démocratie, des arrestations d'étudiants et le départ en exil de figures de l'opposition. À l'occasion de cette élection, le camp pro-démocratie espérait obtenir pour la première fois une majorité au sein du parlement, grâce à la popularité de la contestation de l'an passé, et son succès aux scrutins locaux en novembre.

"Notre résistance se poursuivra et nous espérons que le monde se tiendra à nos côtés dans les batailles à venir", a déclaré Joshua Wong, qui avait en 2014 été le visage du "Mouvement des parapluies", et dont la candidature aux législatives a été rejetée. "C'est sans aucun doute la période de fraude électorale la plus scandaleuse de l'histoire de Hong Kong", a-t-il poursuivi, au cours d'une conférence de presse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Démocratie Chine Hong Kong
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants