1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi la France est-elle, pour le moment, épargnée par les cyberattaques russes ?
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi la France est-elle, pour le moment, épargnée par les cyberattaques russes ?

ÉCLAIRAGE - Dans le cyberespace, la guerre russo-ukrainienne pourrait devenir plus importante, selon des spécialistes.

Un hacker (illustration)
Un hacker (illustration)
Crédit : NICOLAS ASFOURI / AFP
Guerre en Ukraine : faut-il craindre des cyberattaques russes en France ?
00:01:14
Guillaume Chieze

Dans le cyberespace, la guerre russo-ukrainienne a donné lieu jusqu'à maintenant davantage à des affrontements limités qu'à un conflit destructeur, mais les spécialistes retiennent leur souffle face à une escalade toujours possible. 

Pour l'instant, le "cyber Armageddon" qui, selon beaucoup d'experts, accompagnera désormais les conflits modernes - des attaques informatiques arrêtant les trains, les banques, les réseaux d'énergie, de télécommunications, les systèmes de santé... - n'a pas eu lieu, ni en Ukraine, ni en Russie, ni chez les alliés de ceux-ci. Mais, la crainte est bien là. 

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a estimé que pour le moment des attaques classiques de faible intensité ont été déjouées. Le ministère a tout de même fait circuler une note appelant ses agents à la plus grande vigilance cyber jeudi dernier, depuis le déclenchement du conflit.

Pour le moment, la France est épargnée, car pour de nombreux spécialistes de l'Europe, elle n'est pas la cible prioritaire des hackers russes. C'est vers l'Ukraine que se concentrent les attaques numériques, notamment sur les sites du gouvernement. 

Des dissensions au sein des hackers

À écouter aussi

L'autre explication, c'est qu'au sein même des hackers russes, commence à naître des dissensions selon Damien Bancal, spécialiste de la cybersécurité : "Il y a entre eux déjà des disputes considérant qu'ils ne sont pas obligatoirement en accord avec le gouvernement de Vladimir Poutine." "Ce qu'il est compliqué de savoir aujourd'hui, c'est, est-ce qu'il y a véritablement des actes de piraterie commandés par l'État russe ?", se demande-t-il. Et à cette question, pour le moment, aucune réponse.

Ce qui est sûr, en revanche, c'est que les Russes s'exposent de leur côté à des représailles numériquesAnonymous, le célèbre collectif international de hackers, s'est publiquement déclaré pro-Ukrainien et revendique déjà le piratage de nombreux canaux d'informations en Russie, notamment celui de la chaîne de télévision RT.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/