1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : un hacker prive les Nord-Coréens d'Internet, en représailles
2 min de lecture

Corée du Nord : un hacker prive les Nord-Coréens d'Internet, en représailles

Le régime ermite connaîtrait-il des problèmes de connexion ? Depuis deux semaines, internet serait en panne en Corée du Nord. La faute à un hacker américain revanchard.

Une rangée de terminaux informatiques dans un hall de la Grande Maison d'étude du peuple à Pyongyang, le 18 avril 2019
Une rangée de terminaux informatiques dans un hall de la Grande Maison d'étude du peuple à Pyongyang, le 18 avril 2019
Crédit : ED JONES / AFP
Thomas Pierre

Erreur 404 à Pyongyang. Verrouillage de l'information oblige, la Corée du Nord ne compte qu'une poignée de sites internet. Une vingtaine tout au plus. Or, depuis deux semaines, la plupart, de la page de réservation de la compagnie aérienne Air Koryo au site officiel dédié à Kim Jung-Un, seraient le plus souvent inaccessibles, selon Wired.

Le régime ermite connaîtrait-il des problèmes de connexion ? Seule certitude : au moins un des principaux routeurs du pays le plus isolé de la planète serait paralysé, empêchant toute communication avec le monde extérieur. Après sa récente série d'essais de missile, tout laisserait à penser que la dictature communiste se retrouve en proie à des attaques étrangères. Corée du Sud, Japon, États-Unis, les ennemis déclarés de Pyongyang sont légion. 

Sauf que cette panne géante d'internet ne serait ici pas l'œuvre de militaires, de gouvernements ou de services de renseignement, mais bien d'un civil. Plus exactement d'un hacker américain décrit par Wired comme un simple "geek" perturbant seul depuis son salon le régime autocratique de Kim Jung-Un. Pas d'ingérence extraterritoriale ici, mais un simple retour à l'envoyeur. 

"Cela va continuer à venir"

Connu sous le nom de P4x, ce pirate informatique aurait lui-même été victime, il y a un an, d'une campagne de cyberattaques lancée par la Corée du Nord et visant plus spécifiquement des experts en cybersécurité, dont P4x donc. Après un an à préparer sa revanche, le hacker vient donc de prendre les choses en main. 

"Je veux qu'ils comprennent que si vous venez nous voir, cela signifie qu'une partie de votre infrastructure va être en baisse pendant un certain temps", dit-il sous couvert d'anonymat au site spécialisé Wired. P4x assure par ailleurs avoir trouvé de nombreuses failles dans le système de défense informatique nord-coréen. "S'ils ne voient pas que nous avons des dents, ça va continuer à venir". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.