1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Famille royale : les accusations de racisme contre la marraine du prince William secouent la couronne
3 min de lecture

Famille royale : les accusations de racisme contre la marraine du prince William secouent la couronne

La militante féministe et antiraciste Ngozi Fulani a été la cible de commentaires racistes à Buckingham, ce mardi 29 novembre, alors que la famille royale connaît une période de troubles.

Le roi Charles III, la reine consort, le prince William et la princesse Kate, à Buckingham Palace le 18 septembre 2022
Le roi Charles III, la reine consort, le prince William et la princesse Kate, à Buckingham Palace le 18 septembre 2022
Crédit : Capture d'écran Twitter @RoyalFamily
Angéline Da Costa & AFP


"Elle essayait de me faire vraiment remettre en question ma citoyenneté britannique". L'incident a fait la Une de tous les journaux du pays. Une ancienne assistante de la reine Elizabeth II a démissionné mercredi après avoir posé des questions insistantes sur ses origines à une militante féministe noire, au cours d'une réception mardi soir au palais de Buckingham.

"D'où venez-vous en Afrique ?", "D'où venez-vous vraiment ? D'où est-ce que les gens comme vous viennent ?" : Ces questions insistantes et déplacées ont été posées à Ngozi Fulani par Susan Hussey, dame de compagnie de la reine pendant plus de 60 ans et marraine du prince William.

Directrice d'une association de soutien aux victimes de violences domestiques, Ngozi Fulani a raconté sur Twitter avoir été abasourdie après avoir été interpellée après son arrivée par une personne qui lui a "touché les cheveux pour voir (son) nom sur (son) badge".

Moderniser l'image de la famille royale britannique

Quelques heures plus tard, le palais disait prendre l'incident "extrêmement au sérieux" et annonçait la démission de "Lady SH". Le communiqué dénonçait "des commentaires inacceptables et vraiment regrettables", déclarant que "la personne concernée aimerait exprimer ses profondes excuses pour le mal causé et a quitté son rôle honorifique avec effet immédiat." 

À écouter aussi

Ces propos ont plongé la royauté britannique dans une nouvelle polémique raciste "au pire moment pour une famille royale", rappelle l'AFP, alors que la Couronne tente de moderniser son image. L'incident intervient durant la première visite en huit ans de William et Kate, le prince et la princesse de Galles, aux États-Unis. "Le racisme n'a pas de place dans notre société", avait aussitôt déclaré à Boston le porte-parole de William. 


C'est le premier voyage à l'étranger de William depuis qu'il est devenu l'héritier de la Couronne après l'accession au trône de son père, le roi Charles III, à la mort d'Elizabeth II le 8 septembre. Âgé de 40 ans, parents de trois enfants âgés de 4 à 9 ans, le couple princier s'applique à projeter une image plus moderne et accessible de la monarchie, mais aussi un sens du devoir irréprochable. 

Plus de révélations embarrassantes ?

Pourtant, ce n'est pas la première fois que la famille royale britannique est accusée de racisme. Le prince Harry, fils cadet du roi Charles III, et son épouse Meghan Markle, qui vivent désormais aux États-Unis, assuraient l'année dernière qu'un membre de la famille royale s'était interrogé avant sa naissance sur la couleur de peau qu'aurait leur fils Archie. 

William et Kate ont donc dû composer avec l'ombre des Sussex durant leur visite, même si aucune rencontre n'a été programmée entre les frères. Les deux couples sont notoirement en froid depuis l'interview télévisée de Harry et de Meghan. Leur documentaire sur Netflix, prévu pour décembre, est attendu avec appréhension par la famille royale.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.