2 min de lecture Racisme

États-Unis : un coureur automobile afro-américain menacé de mort

Après que la fédération de NASCAR a décidé de bannir le drapeau confédéré des ses tribunes, le seul pilote noir du championnat a reçu une menace de mort.

Micro générique Switch 245x300 Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : un coureur automobile afro-américain menacé de mort Crédit Image : Chris Graythen / GETTY IMAGES | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Benoît Collet

Cet article a été rédigé avant que les conclusions de l'enquête du FBI ne soient publiées. L'enquête a déterminé que Bubba Wallace, seul pilote noir titulaire en Nascar, n'avait "pas été la cible" d'un acte raciste, a annoncé le championnat automobile américain mardi. Le FBI a conclu, grâce à des preuves photographiques, que "la corde accrochée à la porte du garage en forme de nœud coulant avait été placée là dès l'automne dernier", a expliqué la Nascar dans un communiqué.

La fédération de NASCAR, un championnat de course automobile sur piste, particulièrement populaire dans le Sud-Est des États Unis, a décidé il y a quelques jours de bannir de ses tribunes le drapeau confédéré, et donc le drapeau sudiste de la guerre de Sécession.

Certains ne voient dans ce drapeau qu’un folklore nostalgique, mais de plus en plus de gens pensent que c’est aujourd’hui un symbole esclavagiste et raciste. C’est vrai qu’il est de plus en plus brandi en dehors des États du sud, avec une connotation politique.

Cette initiative du championnat de NASCAR a fait les gros titres à travers le pays, et a été vue comme un signe de changement dans la foulée des manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd. Et elle a été prise notamment à la demande du seul pilote noir du championnat, Bubba Wallace, qui a dit publiquement que ce drapeau, qu’on voyait beaucoup sur les circuits, le mettait mal à l’aise.

À lire aussi
Des partisans de la PMA défilant à Paris lors de la Pride, le 29 juin 2017 racisme
PMA : l'accès pour les femmes noires reste compliqué, regrette une association

Après ses déclarations, le pilote a reçu des menaces. Dimanche 21 juin, alors que devait se tenir la première course de la saison, une corde nouée a été retrouvée dans le garage attribué à Wallace dans un circuit de l’Alabama, un État du Sud.

"Strange fruits"

Tout le monde en a immédiatement compris le sens. C’est un référence aux lynchages des Noirs dans le Sud au temps de la ségrégation. Ils étaient pendus à une corde, sans raison, sans décision judiciaire, parfois en place publique, devant des familles de Blancs qui venaient assister à un spectacle.

Pas très loin de ce circuit automobile il y a d'ailleurs un musée où on été accrochés 800 pendus en acier, avec les noms des victimes de plus de 4.000 lynchages dans le Sud entre 1877 et 1950 (des milliers d’autres noms n’ont pu être retrouvés).

Une enquête a été ouverte après la découverte de la menace de mort. Les autres pilotes ont montré leur solidarité envers Wallace. Ils ont laissé leur voiture, pour entourer à pied celle de Wallace, qui a roulé au pas. Les mécaniciens, les ingénieurs, les commissaires de course, tous protégeaient d’une certaine manière Wallace, en larmes, avec son masque décoré du drapeau étoilé.

Ils ont chanté ensemble l’hymne américain. Et cette cette scène restera comme l’une des plus fortes des dernières semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme États-Unis Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants