2 min de lecture États-Unis

États-Unis : un candidat aux primaires républicaines dénonce le "racisme" de Donald Trump

Bill Weld, qui veut défier l'actuel président américain, estime que ce dernier "a du sang sur les mains" après la fusillade d'El Paso perpétrée la semaine dernière contre la communauté mexicaine.

L'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld veut défier Donald Trump.
L'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld veut défier Donald Trump. Crédit : ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Bill Weld, ancien gouverneur du Massachusetts âgé de 74 ans s'est donné un défi : celui de concurrencer Donald Trump aux primaires républicaines pour la présidentielle de 2020. En marge d'un meeting électoral lors d'une grande fête foraine à Des Moines dans l'Iowa, il s'est attaqué à son adversaire, tout en adressant un sévère avertissement au parti. 

"Si le parti républicain à Washington ne désavoue pas expressément ses tirades racistes, il risque une défaite massive en 2020", a-t-il prédit à la presse. Le président américain, a-t-il ajouté, a du sang sur les mains après la fusillade d'El Paso, au Texas, qui a fait 22 morts le week-end dernier, car le manifeste raciste du tireur "semble directement inspiré par les discours de Trump".  

"Donc oui, je le lie spécifiquement à la tuerie d'El Paso, mais aussi plus largement à l'atmosphère qui conduit à toutes ces tueries", a ajouté Bill Weld, qui estime que Donald Trump et ses conseillers ont décidé de "diviser le pays de toutes les façons possibles", en instillant colère et haine chez les Américains.

"L'inhumanité" du président également pointée du doigt

"C'est la direction contraire de celle que nous devons prendre", a-t-il proclamé. Ce proche des libertariens - vigoureusement opposés à toute forme d'intervention de l'État fédéral - en a profité pour exprimer des positions étonnamment progressistes. "Les riches sont trop riches, les pauvres sont trop pauvres, et ce n'est pas bon pour la cohésion sociale", a-t-il dit.

À lire aussi
Images du cargo Dragon à son arrivée à la station spatiale en avril 2016 espace
Station spatiale internationale : un premier délit dans l'espace ?

Mais il s'est également moqué des positions de l'actuel président sur le changement climatique, qu'il qualifie de "canular", et s'est insurgé contre "l'inhumanité" du président américain sur les questions d'immigration. Pendant son meeting électoral devant quelques dizaines de spectateurs, Bill Weld a enfin qualifié Donald Trump de faux républicain "car il n'est pas pour la rigueur budgétaire".

Mais le candidat a-t-il réellement une chance d'obtenir la nomination de son parti pour le scrutin présidentiel ? Pas vraiment, si l'on se fie au sondage réalisé en marge de la foire de Des Moines. 97% des Républicains interrogés ont donné leur intention de vote à Donald Trump. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Parti républicain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798174293
États-Unis : un candidat aux primaires républicaines dénonce le "racisme" de Donald Trump
États-Unis : un candidat aux primaires républicaines dénonce le "racisme" de Donald Trump
Bill Weld, qui veut défier l'actuel président américain, estime que ce dernier "a du sang sur les mains" après la fusillade d'El Paso perpétrée la semaine dernière contre la communauté mexicaine.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-un-candidat-aux-primaires-republicaines-denonce-le-racisme-de-donald-trump-7798174293
2019-08-12 04:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4XjgYF_4CVxoKmDi4kP24g/330v220-2/online/image/2019/0812/7798174294_l-ancien-gouverneur-du-massachusetts-bill-weld-veut-defier-donald-trump.jpg