1 min de lecture États-Unis

Fusillades : Trump accuse les jeux vidéo, l'industrie perd 4 milliards de dollars

Dans son allocution prononcée après les récentes fusillades qui ont endeuillé les États-Unis, Donald Trump a tenu en partie pour responsable les jeux vidéo. Une déclaration qui a fait baisser les actions en bourse des géants de l'industrie vidéoludique.

Illustration jeux vidéo
Illustration jeux vidéo Crédit : Glenn Carstens-Peters / Unsplash
Noé Blouin

Donald Trump s'est exprimé, lundi 5 août, à propos des tueries de Dayton, dans l'Ohio et d'El Paso, au Texas. S'il a promis une meilleure régulation de la vente des armes à feu, le président américain a aussi fustigé les loisirs vidéoludiques. "Nous devons arrêter la glorification de la violence dans notre société, ce qui inclut les jeux vidéo sinistres et atroces", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était "trop facile aujourd'hui pour les jeunes en difficulté de s'entourer d'une culture célébrant la violence".

Des mots forts qui n'ont pas tardé à faire chuter les actions des quatre plus gros éditeurs de jeux vidéo. Activision, Ubisoft, Take-Two Interactive et Electronic Art ont ainsi enregistré une perte cumulée de plus de 4 milliards de dollars dans les heures qui ont suivi l'allocution du président américain. Le point commun entre ses géants de l'industrie vidéoludique ? Tous éditent au moins un jeu de tir, genre aussi populaire que controversé. 

Une récente étude réalisée par l'université d'Oxford, démontre pourtant qu'il n'existe pas de lien entre les jeux vidéo et le comportement agressifs de certains jeunes. Un argument scientifique qui ne semble pas rentrer dans la rhétorique de Donald Trump.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Jeux vidéo Actionnaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants