1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : les enfants immigrés vont pouvoir retrouver leurs parents
3 min de lecture

États-Unis : les enfants immigrés vont pouvoir retrouver leurs parents

Les images d'enfants immigrés, isolés de leurs parents à leur arrivée aux États-Unis, avaient choqué le monde entier. Le gouvernement américain permet désormais à ces mineurs de retrouver leur famille.

Une enfant immigrée aux États-Unis, sans ses parents
Une enfant immigrée aux États-Unis, sans ses parents
Crédit : JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Un Air d'Amérique du 07 mai 2021
03:39
États-Unis : les enfants immigrés vont pouvoir retrouver leurs parents
03:39
Lionel Gendron
Journaliste

C’était une promesse de Joe Biden : permettre à des centaines de migrants mineurs de retrouver leur famille. Ces dernières années, des milliers d’enfants ont été séparés de leurs parents au nom d’une politique migratoire "tolérance zéro". Les premières retrouvailles ont eu lieu cette semaine.

C’était le cas de Chavez, jeune Mexicain de 18 ans. Il revoyait sa mère pour la première fois depuis 3 ans. Depuis qu’ils ont été séparés à la frontière. Toutes deux voulaient fuir le monde, leur univers violent cerné par les gangs  de leur quartier. En voulant entrer aux États-Unis, ils ont été arrêtés. Mineur, Chavez devait  être accueilli par la police aux frontières. Il a vu un médecin et a été placé dans un Centre de réfugiés pour enfants.

Mais à l’époque, en 2018, sa mère en tant qu’adulte était automatiquement renvoyée dans son pays. Une façon pour l’administration Trump de décourager les candidats à l’immigration. Vous vous souvenez peut-être de ces images choquantes d’enfants, seuls,  enfermés, parfois dans des cages.

Des retrouvailles symboliques

Hier, quelques caméras suivaient  Chavez à San Isidro en Californie. C’est là qu’il a donc revu sa mère pour la première fois depuis plus de deux ans. Ils se sont longuement enlacés. Les caméras sont restées à distance. Et puis face aux journalistes, dans un Anglais très maîtrisé, l’adolescent a raconté toute son émotion, sa joie, et a remercié tout le monde.

À lire aussi

Les associations estiment qu’il y a au moins un millier d’enfants isolés, dans des structures d’accueil ou chez des familles d’accueil, sans nouvelle de leurs parents. Au mois de février Joe Biden a mis en place une cellule spécialisée qui travaille à réunir les familles. Car c’est compliqué de retrouver les parents, qu’ils soient au Mexique mais aussi au Guatemala ou au Honduras.

La famille de Chavez est la première des quatre familles qui doivent être réunies cette semaine. Si  Chavez a été choisi pour parler aux médias, c’est aussi qu’il est au final un exemple d’intégration. En effet il travaille avec une organisation qui aide les enfants réfugiés comme lui. Il est désormais résident américain. Sa mère, Sandra va faire une demande d’asile.

Un nouveau défi pour la Maison Blanche

Officiellement, cette politique de séparation des mineurs et de leurs parents est terminée.  C’était même terminé sous Trump. L’ancien président avait reculé face au tollé international.
Mais la situation reste compliquée. On a vu ces derniers mois des milliers de mineurs traverser seul la frontière, avec un numéro de téléphone dans la poche, celui d'un proche ou d'un membre de la famille déjà aux États-Unis. Ils sont "poussés" en quelque sorte par leur famille pour qui, c’est la meilleure solution pour assurer leur avenir.  

En quelques semaines, plus de 22.000 mineurs ont franchi, seuls, la frontière. Un nombre qui s’expliquer par la fin de l’hiver et surtout par l’espoir suscité par l’élection de Joe Biden. Mais tous les mineurs non accompagnés ne sont pas accueillis aux États-Unis. Notamment les enfants mexicains. Il y a des accords entre les deux pays. Après examen médical et un entretien avec les services consulaires, les enfants peuvent être renvoyés dans leur pays d’origine

Joe Biden a chargé sa vice-présidente de gérer ce dossier sensible de l’immigration. Kamala Harris ira au Mexique et au Guatemala, début juin. Ce sera son premier déplacement à l’étranger depuis qu’elle est en fonction

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/