1 min de lecture Animaux

États-Unis : des "centaines de milliers" d'oiseaux meurent sans explications

VU DANS LA PRESSE - Les animaux adopteraient des comportements inhabituels avant de mourir. Les feux de forêt en Californie pourraient offrir un premier élément d'explication.

Des oiseaux sur un fil électrique (illustration)
Des oiseaux sur un fil électrique (illustration) Crédit : FREDERIC J. BROWN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Les scientifiques cherchent une explication, sans succès pour l'heure. Au Nouveau-Mexique, État du Sud des États-Unis, des "centaines de milliers et peut-être même des millions" d'oiseaux ont été retrouvés morts depuis le 20 août. 

Ces animaux décédés ont été aperçus partout à travers l'État, de sentiers de randonnées à un site de lancement de missile. "En temps normal, on retrouve moins d'une demi-douzaine d'oiseaux morts par semaine sur le site", explique un biologiste travaillant sur place à NBC, "mais cette semaine, on en a trouvé quelques centaines".

Des équipes de biologistes consacrent désormais leur temps à la résolution de ce mystère, et une base de données a été ouverte pour permettre à la population de signaler la présence d'oiseaux morts. 

Habitants du Nouveau-Mexique et chercheurs notent tous deux que les animaux adoptent des comportements étonnants avant leur mort. Des espèces normalement retrouvées dans les arbres ont été vues à terre, à la recherche de nourriture. D'autres se laissent approcher par des êtres humains de façon inhabituelle.

Les feux de forêt en cause ?

À lire aussi
Chevaux mutilés : "20 à 25 % des cas" sont incontestablement d'origine humaine (illustration) faits divers
Chevaux mutilés : un nouvel animal attaqué en Allier

Une première piste explorée par les enquêteurs scientifiques est l'effet des feux de forêt, qui sévissent sur la côte Ouest du pays et notamment en Californie. Ces incidents ont pu provoquer des migrations de façon anticipée, alors que les oiseaux n'y étaient pas prêts. 

"Des oiseaux qui ont migré avant d'être prêt, à cause du climat, n'ont peut-être pas assez de graisse pour survivre", explique Martha Desmond, en charge de cette recherche, à CNN : "Il est même possible que certains n'aient pas eu les ressources nécessaires pour migrer et soient morts sur place".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux États-Unis Oiseaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants