1 min de lecture Brésil

Coronavirus : une île paradisiaque uniquement pour des personnes ayant été contaminées

VU DANS LA PRESSE - Au large du Brésil, sur l’archipel de Fernando de Noronha, une île accueille uniquement des touristes pouvant prouver qu’ils ont été contaminés par le coronavirus.

L'archipel de Fernando de Noronha (illustration)
L'archipel de Fernando de Noronha (illustration) Crédit : EVARISTO SA / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Une île paradisiaque dont l’accès est exclusif aux personnes contaminées par le coronavirus, c’est possible, au large du Brésil. Après cinq mois de confinement, la seule île habitée de l’archipel de Fernando de Noronha a décidé de rouvrir ses portes aux touristes, mais pas n’importe lesquels. Ces derniers doivent prouver qu’ils ont été contaminés par le virus

Outre la taxe environnementale à régler à l’arrivée, chaque visiteur doit présenter deux tests : le test PCR et le test sérologique. Sont concernés par cette restriction sanitaire "touristes, acteurs du tourisme et habitants", détaille Ouest-France

Pour circuler librement sur cette île, rouverte depuis le 1er septembre, les visiteurs sont contraints de réaliser un dépistage, auquel ils devront être négatifs. Si le test se révèle positif, ils sont placés en quarantaine et disposent d’un bracelet d’identification

Une stratégie pour relancer le secteur touristique

Situé au nord-est du Brésil, l’archipel de Fernando de Noronha est particulièrement prisé par la jet-set brésilienne et étrangère. Alors que la crise liée à la pandémie a frappé de plein fouet le secteur du tourisme, les autorités locales ont décidé de relancer l'activité en limitant l’accès. Une mesure qui permet également de "garantir la protection de tout le monde", d'après l'administrateur de l’île.

À lire aussi
La députée brésilienne Flordelis dos Santos de Souza le 22 mai 2019 meurtre
Brésil : une députée, mère de 55 enfants, accusée d'avoir tué son mari

"Nous constatons que ces cas de réinfection sont très rares et très discutables. Il y a des doutes. Les connaissances actuelles indiquent que quelqu’un qui a déjà eu cette maladie est immunisé", explique Guilherme Rocha.
 
Pour l’heure, aucune victime du Covid-19 n’a été recensée sur l’île, fermée depuis le 21 mars. Au Brésil, deuxième pays le plus touché au monde et premier en Amérique latine, près de 3,8 millions de cas et 120.000 décès ont été enregistrés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brésil Tourisme Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants