1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : qu'est ce que le "champignon blanc", qui inquiète les scientifiques indiens ?
1 min de lecture

Coronavirus : qu'est ce que le "champignon blanc", qui inquiète les scientifiques indiens ?

ÉCLAIRAGE - Après le "champignon noir", une nouvelle infection inquiétante a surgi en Inde. Il s'agit d'une candidose, ayant pour origine un champignon blanc.

Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Crédit : Arun SANKAR / AFP
Nicolas Barreiro
Journaliste

Une nouvelle source d'inquiétude pour les hôpitaux indiens. Le pays aux plus d'1,3 milliard d'habitants connait une hécatombe à cause du coronavirus. Le nombre de nouveaux cas quotidiens dépasse les 200.000 depuis plus d'un mois, avec un pic observé à 403.000 le 8 mai. Il compte aujourd'hui plus de 300.000 décès liés à la Covid-19. 

En plus de ce virus, l'Inde doit également faire face à une infection rare et mortelle qui affecte de plus en plus de convalescents du coronavirus, la mucormycose, plus communément appelée "champignon noir". Comme un malheur n'arrive jamais seul, les scientifiques indiens s'inquiètent de l'apparition d'une nouvelle infection, la candidose, issue d'un "champignon blanc unicellulaire", comme l'expliquent nos confrères de SciencePost.

Les patients touchés par cette nouvelle infection présentent des symptômes similaires à ceux des malades de la Covid-19. De plus, ils souffrent des lésions pulmonaires semblables à celles d’une contamination au coronavirus. Pourtant, ils ont tous été testés négatifs à la Covid-19, ce qui interroge les scientifiques.

Plus violent que le "champignon noir"

Cette nouvelle infection spongique a pour caractéristique de se propager très rapidement à travers de nombreux organes tels que les reins, le cerveau, l’estomac ou encore les ongles. Ce qui le rend plus inquiétant et plus violent que le "champignon noir", souligne le magazine scientifique. 

À lire aussi

De nombreux facteurs pourraient expliquer l'apparition de la candidose en pleine épidémie. La principale hypothèse se base sur la prise de médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens, censés limiter les dégâts provoqués par la Covid-19. En contrepartie, ces médicaments affaiblissent les défenses immunitaires, laissant libre place à l'infection.

Ces deux nouvelles infections, les champignons noir et blanc, sont une source d'inquiétude majeure pour les scientifiques indiens, qui relèvent un taux de mortalité supérieur à 50%. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/