1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : qu'est-ce que le champignon noir, qui se propage parmi les victimes ?
2 min de lecture

Coronavirus : qu'est-ce que le champignon noir, qui se propage parmi les victimes ?

En Inde, un champignon mortel touche les patients ayant été contaminés par le Covid-19.

Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Crédit : Arun SANKAR / AFP
Jérémy Billault
Journaliste

Plusieurs États indiens ont pris des mesures d'urgence jeudi pour combattre la mucormycose, une infection rare et mortelle qui affecte de plus en plus de convalescents du Covid-19.

Les autorités du pays ont signalé des milliers de cas de mucormycose, communément appelée "champignon noir", que les spécialistes lient au diabète et au système immunodéprimé des victimes du coronavirus. Le Covid-19 a déjà causé la mort de plus de 100.000 personnes le mois dernier dans tout le pays.

Deux nouveaux États, le Gujarat et le Telangana, ont déclaré des épidémies de champignon noir, un jour après le Rajasthan, tandis que New Delhi et d'autres grandes villes ont ouvert des centres de traitement spéciaux pour soigner les malades. L'État du Maharashtra a signalé à lui seul plus de 2.000 cas, et le Gujarat, État natal du Premier ministre Narendra Modi, environ 1.200, a-t-on indiqué des source officielle.

Des centres spécialisés au sein de 3 hôpitaux

L'hôpital civil d'Ahmedabad, l'un des plus grands du Gujarat, a pris en charge 371 cas, selon un porte-parole. Selon des responsables de la santé, quelque 400 cas étaient traités à l'hôpital public de la ville de Rajkot.

À lire aussi

Les autorités n'étaient toutefois pas en mesure de déterminer le nombre de décès dus à la mucormycose depuis le début de la deuxième vague de coronavirus, il y a six semaines.
Le chef du gouvernement de la capitale, Arvind Kejriwal, a annoncé la création de centres spécialisés au sein de trois hôpitaux de New Delhi pour éviter la propagation du champignon, promettant de veiller à ce que les malades bénéficient des traitements appropriés.

La presse rapportait que plus de 200 malades de la mucormycose étaient traités dans ces hôpitaux et des dizaines en attente de lit. Bangalore (sud) a ouvert des centres spéciaux pour soigner la mucormycose, qui ont été pleins en l'espace de quelques heures, ont indiqué des médecins.

Pénurie de médicaments

Dans un message d'alerte aux autorités des États, le gouvernement a déclaré que des équipes de chirurgiens ainsi que des spécialistes ORL, la maladie s'attaquant notamment aux sinus, au nez, aux pommettes et aux zones situées entre les yeux et les dents, devaient être mobilisées pour soigner le nombre grandissant de patients atteints.

Le système de santé indien, déjà confronté à des pénuries pour soigner le Covid-19, manque aussi de traitements anti-mycose. Sur les réseaux sociaux, se sont multipliés les messages de proches de malades atteints du champignon noir demandant de l'aide pour trouver des médicaments.

Certains médecins affirment que cette mycose noire touche en particulier les convalescents du Covid-19 qui ont été traités avec des stéroïdes. De nombreux médicaments utilisés contre le coronavirus suppriment le système immunitaire qui s'emballe dangereusement chez les malades, favorisant ainsi des infections comme les mycoses.

Mauvais traitements et conditions d'hygiène

"L'utilisation sans discrimination de stéroïdes pour soigner les patients du Covid-19 devrait être évitée", a déclaré mercredi le ministre de la Santé de l'Etat du Maharashtra Rajesh Tope.

D'autres médecins incriminent les conditions d'hygiène dans certains hôpitaux qui ont permis au champignon noir d'infecter des malades du Covid-19 lorsqu'ils étaient mis sous oxygène.
L'infection opportuniste tue plus de 50% des personnes qui en sont affectées en quelques jours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/