3 min de lecture Confinement

Coronavirus : Portugal, Californie, Royaume-Uni... ces endroits qui déconfinent

REPORTAGES - Dans certains endroits dans le monde, la vie reprend après l'épidémie. Une levée progressive des mesures sanitaires rendue possible à la suite d'un confinement et d'une campagne de vaccination réussie.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus : la Californie rouvre ses grands parcs d'attraction Crédit Image : Niklas HALLE'N / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard et Correspondants RTL à l'étranger

Un avant-goût du monde d'après. La France n'a pas prévu de lever les mesures sanitaires avant la mi-mai, mais plusieurs pays à travers le monde commencent déjà à se déconfiner. 

La situation demeure précaire en Europe, même si certains pays, pressés par des opinions publiques exaspérées, s'apprêtent à relâcher quelque peu les restrictions. Ce sera notamment le cas cette semaine à divers degrés en Suisse, Belgique, Slovénie, Slovaquie, à Monaco, au Portugal et au Danemark.

En Grèce, la quarantaine obligatoire de sept jours est dorénavant levée pour les voyageurs résidents de l'UE, de l'espace Schengen, du Royaume-Uni, d'Israël, de la Serbie des Émirats arabes unis, ou des États-Unis, s'ils ont reçu deux doses de vaccin ou ont un test négatif au coronavirus.

La Californie rouvre ses parcs

Les États-Unis où la vaccination est beaucoup plus avancée, voit la vie reprendre son cours dans plusieurs États. La Californie est l'État qui a le plus souffert de la pandémie, mais le gouverneur a désormais autorisé la reprise de certains matches de basket en public, ainsi que la réouverture des grands parcs d'attractions

À lire aussi
enfants
États-Unis : les enfants immigrés vont pouvoir retrouver leurs parents

Le parc Universal Studios est de nouveau ouvert au public depuis vendredi, au plus grand plaisir des fans qui avaient dû ronger leur frein pendant ses 14 mois de fermeture. La Californie a ainsi publié un calendrier de reprise, et ce sera au tour du parc Disney dans dix jours. Les attractions où le public est enfermé plus de 15 minutes reprendront un peu plus tard. 

D'autres fans, ceux de l'équipe de basket des Lakers ont, eux, pu assister à un match en intérieur, pour la première fois depuis le début de la pandémie, et voir leurs joueurs en chair et en os. 

Cela dit, il y a un point commun entre toutes ces réouvertures : les mesures de protection sanitaire. On ne revient pas totalement à la normale, car la Californie reste prudente. Les parcs d'attractions ne peuvent accueillir les visiteurs qu'à 25% de leur capacité. Les stades à 10% et il faut parfois montrer patte blanche à l'entrée avec un test PCR négatif ou une preuve de vaccination. 

Au Portugal, "ça rouvre tout doucement"

Le Portugal également est entré lundi dans sa troisième phase d'un déconfinement progressif entamé il y un mois, avec la réouverture des centres commerciaux, de l'intérieur des cafés et des restaurants, des salles de spectacles, des lycées et des universités.

Ludovic, guide conférencier à Lisbonne, nous raconte sa soirée. "Hier, j'ai été mangé en terrasse", dit-il en riant.. "J'en ai profité un peu". Mais les restaurateurs "veulent que l'on mange vite, vu qu'ils n'ont que quatre ou cinq tables à l'extérieur. On n'a pas le temps de prendre de café avec la cigarette. Il y a quelqu'un qui attend derrière. Une table, on y mange puis on part. Mais bon, ça rouvre tout doucement". 

Entre la mi-janvier et la mi-mars, les autorités du pays avaient imposé un confinement général strict pour endiguer une violente troisième vague de l'épidémie de coronavirus. 

À Londres, la liberté retrouvée

Le Royaume-Uni aussi aborde ce monde d'après grâce à un confinement et à une campagne d'injections réussie. À Londres, par exemple, il est possible, depuis lundi dernier, de boire une pinte au pub en terrasse.

Elles attendaient ça depuis près de quatre mois. Six anciennes copines de classe qui se retrouvent autour d'un repas sous le soleil, et sur la terrasse fleurie de leur pub favori. "Nous célébrons la liberté", explique l'une d'entre elles. "Ça fait si longtemps qu'on ne s'est pas vu à part sur un petit écran lors d'un zoom. Et c'est loin d'être l'idéal. Tout le monde n'est pas arrivé à se connecter. Et puis, il y a du décalage. Tout le monde crie. Ça fait du bien de voir les gens en vrai". 

Autre lieu, autre génération, mais même sentiment. Dans le centre de Londres, un groupe d'adolescents français profitent aussi des retrouvailles. "Ça fait du bien d'être avec les copains. Ça fait longtemps. C'est agréable de pouvoir ressortir alors qu'en France, c'est beaucoup plus compliqué en ce moment". Un vent de liberté qui inquiète un peu les autorités. Les gestes barrières semblent oubliés dans les rues bondées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Europe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants