2 min de lecture Solidarité

Coronavirus : avons-nous été plus solidaires pendant le confinement ?

L'Institut national des études démographiques a publié une étude sur la solidarité pendant le confinement. Surprise, les chiffres n'ont pas bondi pendant ces huit semaines.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : avons-nous été plus solidaires pendant le confinement ? Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Camille Sarazin

On commence enfin à pouvoir prendre un peu de recul sur cette période si particulière qu'a été le confinement. L'INED, l'insitut spécialisé dans les questions démographiques, publie ce mercredi 10 juin une étude : les chercheurs et chercheuses ont analysé nos comportements pendant ce confinement. Est-ce que nous nous sommes davantage occupés des autres ? Avons-nous été solidaires ? 

On a l'impression que oui. On a vu ces élans de solidarité aux quatre coins de la France. Mais en fait non, contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, le nombre de Français qui ont rendu des services est resté stable pendant la période. 40%, comme d'habitude. 

Un résultat qui surprend même l'équipe de recherche de l'INED, qui comme nous ont vu tout ce qu'il s'est passé en France pendant ces huit semaines si particulières. Ils ont interrogé un échantillon représentatif de .2000 personnes et ils s'attendaient à autre chose. 

Comment l'expliquer ?

Pour résumer, on peut dire que ce ne sont pas les mêmes personnes qui ont rendu des services, ni les mêmes qui ont été aidées. Au final, c'est équilibré. Les familles, les enfants, repliés à la maison, sont sortis des radars. Plus besoin d'aller chercher les enfants à l'école par exemple. Alors que les personnes âgées ont eu besoin qu'on fasse leurs courses, qu'on aille acheter des médicaments, qu'on prenne soin d'elles. Les services se sont donc déplacés vers une partie de la population : les plus de 75 ans. D'où ce chiffre stable de 4 Français sur 10 qui ont aidé pendant le confinement. 

À lire aussi
À Lille, le restaurant "Le Bloempot" est transformé en marché de producteurs avec des maraîchers et autres exploitants. Coronavirus France
Lille : un restaurant fermé se transforme en marché solidaire

Les plus généreux, les plus solidaires se sont les personnes âgées de 60 à 74 ans. 55% ont rendu des services en mars-avril, contre 40% en moyenne pour cette tranche d'âge là. Des grand-parents qui étaient au chômage technique, sans leurs petits enfants, qui ont eu du temps pour rendre d'autres services. À l'inverse, les plus de 75 ans étaient reclus chez eux, un peu à l'arrêt, et n'ont pu rendre ces gestes de solidarité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants