1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le président du Portugal se met lui-même en quarantaine

Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé ce dimanche 8 mars qu'il se mettait de lui-même en quarantaine, par précaution, face à l'épidémie de coronavirus. Il poursuivra ses activités depuis le palais présidentiel.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa
Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa Crédit : CARLOS COSTA / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

C'est une décision inédite qui ne manquera pas de ralentir l'activité publique du Portugal. Ce dimanche 8 mars, le président du pays Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé qu'il se mettait de lui-même en quarantaine, par précaution face à l'épidémie de coronavirus qui se propage dans le monde entier. Il suspend ainsi son agenda au Portugal et à l'étranger pendant deux semaines. 

L'élu a justifié cette décision en expliquant qu'il avait été en contact la semaine dernière avec des élèves d'une école du nord du Portugal, qui a depuis été fermée après la découverte d'un cas de coronavirus. "Ni l'élève hospitalisé ni sa classe n'ont participé à cette rencontre", précise toutefois le communiqué publié sur le site de la présidence. 

Le chef de l'État "ne présente aucun symptôme" et il poursuivra ses activités depuis le palais présidentiel tandis que le communiqué souligne que Marcelo Rebelo de Sousa a décidé de suivre les recommandations des autorités sanitaires, car il estime qu'en matière de prévention il doit "donner l'exemple". 

20 cas confirmés au Portugal

Face à l'épidémie de coronavirus, le Portugal connaît depuis ce samedi 7 mars une hausse du nombre de cas de Covid-19 et a franchi le seuil des 20 cas confirmés, contre 13 vendredi soir. Pour y faire face, les autorités ont annoncé un ensemble de mesures pour le nord du pays avec la suspension temporaire des visites dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les prisons mais aussi la fermeture d'une école et des installations de deux universités. 

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019. coronavirus
Coronavirus : Trump assure qu'un vaccin ou un traitement sera disponible avant la fin de l'année

Des cas de Covid-19 chez des personnes ayant fréquenté ces lieux "ont été récemment confirmés", ce qui "accroît le risque de transmission dans ces établissements", a expliqué Marta Temido, la ministre de la Santé. "Le virus a connu en peu de jours une grande et rapide expansion à partir d'un cas", ce qui nous a amené "à prendre ces mesures de manière préventive", a précisé Graça Freitas, qui dirige la Direction générale de la santé (DGS). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Virus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants