1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : l'Autriche va tester en masse pour abréger le confinement

Coronavirus : l'Autriche va tester en masse pour abréger le confinement

Prenant exemple sur son voisin slovaque, l'Autriche entend préparer activement le déconfinement avec "des tests à grande échelle", a indiqué son chancelier Sebastian Kurz.

Sebastian Kurz le chancelier autrichien, annonce le déconfinement de l'Autriche
Sebastian Kurz le chancelier autrichien, annonce le déconfinement de l'Autriche
Crédit : HELMUT FOHRINGER / APA / AFP
signature paul turban
Paul Turban
Journaliste

La Slovaquie a décidé qu'elle allait tester l'ensemble de sa population pour mettre un coup de frein à l'épidémie de coronavirus. Pour tenter de réduire la durée du confinement qui entrera en vigueur ce mardi 17 novembre, le chancelier Sebastian Kurz a annoncé que l'Autriche va mener une campagne de tests au Covid-19 à grande échelle. 

Faisant allusion à la décision du voisin slovaque, Sebastian Kurz a en effet déclaré à la radio publique ORF: "Nous avons décidé, ici en Autriche (...) de suivre le même chemin". Les deux tiers de la population ont été testés il y a deux semaines, avec pour résultat un peu plus de 1% de positifs. 

La veille, le chancelier autrichien avait annoncé un renforcement des mesures anti-coronavirus, avec la fermeture des écoles et des magasins non essentiels de mardi jusqu'au 6 décembre, afin de ralentir la flambée de contaminations. Il avait par la même exhorté ses concitoyens à éviter tout contact. 

"Un défi logistique"

Dimanche, le chef du gouvernement a expliqué que les tests à grande échelle pourraient permettre au pays de redémarrer en décembre, sans préciser si ce programme se ferait à la même échelle qu'en Slovaquie. "Nous savons que beaucoup de gens ont à cœur de pouvoir fêter (Noël) un minimum, avec au moins quelques-uns de leurs proches", a-t-il dit. 

À lire aussi

"Nous voulons mettre en place des tests à grande échelle à la fin du confinement afin que les écoles et d'autres secteurs puissent rouvrir en toute sécurité", a dit le chancelier, ajoutant que les enseignants seraient parmi les premiers testés.  Le gouvernement donnera plus de détails la semaine prochaine sur ce projet, qui sera "un défi logistique". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/