1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Autriche : des architectes imaginent un "parc de la distance"

VU DANS LA PRESSE - Des architectes autrichiens ont imaginé un "parc de la distance". Ce parc atypique permettrait ainsi aux promeneurs de profiter de la verdure sans craindre de se croiser les uns les autres.

Le "parc de la distance" imaginez par des architectes de Vienne en Autriche
Le "parc de la distance" imaginez par des architectes de Vienne en Autriche Crédit : Studio Precht
Marie Gingault

Si l'Autriche a été le premier pays européen à lancer son déconfinement, les gestes barrières sont toujours de rigueur. C'est dans cette optique que des architectes du studio de design autrichien Precht ont imaginé un parc permettant de respecter la distanciation sociale, comme le révèle Fast Compagny.

Imaginé pour un terrain vague de Vienne, ce parc sous forme de labyrinthe, permettrait à ses visiteurs de profiter d'un cadre bucolique tout en évitant les risques de contamination lié au Covid-19. Les visiteurs seraient entrainés "dans une promenade solitaire le long de chemins parallèles, séparés par des haies". 

Si lors de leur balade ils peuvent être "complètement immergés dans la nature", les visiteurs peuvent être amenés à d'autres moments, à "voir par-dessus la haie ou à travers le jardin", expliquent les concepteurs dans une description du projet. "Mais à tout moment, ils gardent une distance physique sûre les uns des autres".

Un seul visiteur par allée

Chaque chemin ne sera fréquenté que par une unique personne à la fois. À l'entrée de chaque couloir un portail affiche si celui-ci est disponible ou fermé, afin que son occupant puisse librement flâner dans son allée. 

À lire aussi
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France (illustration) Ehpad
Covid-19 : huit résidents d’un Ehpad près de Toulouse sont décédés en septembre

Pour Chris Precht l’un des créateurs du studio, ce voyage solitaire, est estimé une vingtaine de minutes par personne. Il décrit ce parcours comme "un chemin vers le centre. Un chemin qui mène à votre moi intérieur. Et puisque ce chemin est affaire de solitude, sa géométrie est selon moi idéale pour y déambuler."

Même une fois la pandémie passée, ce parc restera une "oasis urbaine" comme le remarque le Fast Compagny. Un espace pour se retrouver seul avec soi, en nature. Comme le souligne Chris Precht, "il y a une beauté dans la solitude, en rapport avec la nature, qui manque souvent aux citadins".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Autriche Vienne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants