3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Russie : 43.000 cas et 361 décès, le point sur la situation

La Russie a connu ce dimanche 19 avril la deuxième plus grosse progression mondiale derrière les États-Unis, avec 6.060 nouveaux cas recensés en 24 heures. Vladimir Poutine s'est adressé via visioconférence à ses concitoyens.

Le Président russe Vladimir Poutine, a pris la parole en visioconférence depuis sa résidence extérieure à Moscou
Le Président russe Vladimir Poutine, a pris la parole en visioconférence depuis sa résidence extérieure à Moscou Crédit : Alexey DRUZHININ / SPUTNIK / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

"La situation est pleinement sous contrôle", c'est ce qu'a assuré le Président russe Vladimir Poutine qui a tenté de rassurer ses concitoyens à l'occasion du dimanche pascal. En effet, comme l'indique nos confrères de RFI, le chef d'État russe a pris la parole via visioconférence à l'occasion des fêtes de Pâques, depuis sa résidence de Novo-Ogarevo.


En adressant ses voeux aux orthodoxes, le Président a également essayé de rassurer la population russe. En effet, plus de la moitié des provinces que compte le plus grand pays du monde sont confinées. Moscou a été la première à décider du confinement de ses 12 millions d'habitants le 30 mars dernier. Si le pays bénéficie d'un système de santé efficace et de nombreuses ressources pour faire face à cette épidémie, le nombre de contamination ne cesse de s'alourdir. 

Ce dimanche 19 avril, la Russie a connue la seconde plus forte progression mondiale, derrière les États-Unis. En 24 heures, 6.060 nouveaux cas ont été recensés dans ce pays de plus de 146 millions d'habitants.

Le pic de morbidité devrait intervenir dans les deux à trois prochaines semaines

Municipalité de Moscou
Partager la citation

Parmi les 6.060 nouveaux cas de contamination au Covid-19 que compte le pays, plus de la moitié ont été recensés à Moscou. Dans la capitale "le pic de morbidité devrait intervenir dans les deux à trois prochaines semaines" a indiqué Anastassia Rakova, la maire-adjointe en charge des questions sociales, qui a également alerté sur "des semaines difficiles" à venir.

À lire aussi
Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou coronavirus
Reconfinement : Juvin alerte sur "une crise de confiance" et une éventuelle "désobéissance"

Désormais la Russie compte 42.853 cas de coronavirus, et déplore 361 décès. Le pays se place au dixième rang des plus touchés par le Covid-19. Sur le modèle de l'hôpital chinois construit en 10 jours, le maire de Moscou, Sergueï Sobianine a annoncé la fin du chantier de l'hôpital d'urgence construit en quelques semaines au sud de la capitale. D'une capacité de 500 lits, les premiers malades devraient y être admis dès ce mardi 21 avril. 

La traitement à la chloroquine autorisé en Russie

La Russie a sauté le pas de l'hydroxychloroquine. Jeudi 16 avril a été publié un décret dans lequel l'exécutif russe donne aux organisations médicales, l'autorisation de soigner les patients atteints du Covid-19 à la chloroquine. Le document précise également que la Chine a offert plus de 68.000 boîtes de ce médicament à la Russie. Le décret a été publié après un entretien téléphonique entre le président russe et son homologue chinois Xi Jinping.

Parallèlement, la Russie travaille sur un remède combinant un antipaludéens et des antibiotiques. Actuellement testé sur des animaux de laboratoire, les premiers résultats sont attendus d'ici le mois de juin. Vendredi 17 mars, la Russie avait effectué plus de 1,7 millions de tests, mais les autorités ont admis leur manque de fiabilité même si elle s'est améliorée ces deux dernières semaines.

Les Moscovites ne respectent pas suffisamment le confinement

La municipalité a décrété que les habitants de Moscou n'étaient pas assez disciplinés dans ce confinement. "Malheureusement, la situation ne s'arrange pas : nos concitoyens marchent dans la rue, se promènent, vont aux terrains de jeux, vont dans les parcs, font des barbecues", déplorait à la télévision, Evguéni Dantchikov, un haut responsable à la mairie.


Afin de contrôler plus strictement les déplacement dans la capitale, Moscou avait alors mis en place un système de laissez-passer électronique. Cependant, sa mise en oeuvre a été vivement critiquée, les contrôles stricts de la police dans le métro ayant conduit à des queues immenses, incompatibles avec les règles de distanciation sociale. 

La municipalité a alors dû abandonner ces contrôles le temps qu'un système automatisé de vérification soit mis en place dans les transports en commun. Même si la pandémie est loin des niveaux rencontrés dans certains pays d'Europe occidentale, la Russie, et particulièrement sa capitale, s'inquiète de sa propagation, au vu des records quotidiens de nouveaux cas recensés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Russie Vladimir Poutine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants