1 min de lecture Santé

Chine : les craintes d'une épidémie de la mystérieuse pneumonie augmentent

La Chine fait face à une épidémie suspecte, dans la région de Wuhan. 62 cas sont recensés par les autorités, mais des scientifiques évaluent à 1.723 le nombre de cas. Deux personnes sont mortes.

Une équipe médicale s'occupe d'un patient dans la région de Wuhan, le 18 janvier 2020
Une équipe médicale s'occupe d'un patient dans la région de Wuhan, le 18 janvier 2020 Crédit : STR / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Elle n'en finit pas de faire des victimes. La Chine compte 17 nouveaux cas du mystérieux virus dont trois patients en état grave. L'épidémie fait craindre une nouvelle crise, à quelques jours des grands chassé-croisé du Nouvel An chinois.

En 2002-2003, l'épidémie du Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), hautement contagieux, avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong. Là aussi, la souche incriminée est une forme de pneumonie.

Cette fois-ci, dans la ville de Wuhan, qui est vraisemblablement le premier foyer de la maladie, parmi les nouvelles victimes, trois sont présentées comme "graves", dont deux dans un état trop critique pour être déplacés. Les malades sont âgés de 30 à 79 ans.

Ce sont désormais 62 personnes qui sont contaminées par le virus, selon les autorités municipales, dont huit dans un état grave et 19 qui ont été soignées et ont pu sortir de l'hôpital. Deux personnes sont décédées après avoir contracté le virus. Trois cas ont été confirmés à l'étranger : deux en Thaïlande et un au Japon.

Des scientifiques avancent 1.723 contaminations

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Des scientifiques londoniens de renom ont estimé vendredi 17 janvier que le virus avait probablement contaminé bien plus de personnes que les autorités ne l'affirment et avancent que les personnes touchées sont quelque 1.723 malades.

Certains des patients contaminés n'ont eu aucun contact avec le marché de fruits de mer et de poisson, qui est pourtant soupçonné d'être à l'origine de l'épidémie, selon les autorités de Wuhan. Aucune contamination entre humains n'a été confirmée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants