1 min de lecture Faits divers

Virus SRAS : l'Institut Pasteur égare des tubes contenant des germes

Des tubes à essai contenant du virus SRAS ont été égarés dans les laboratoires de l'Institut Pasteur, mais cet incident ne présente pas de danger.

Façade de l'Institut Pasteur, le 14 novembre 2008 à Paris (archives)
Façade de l'Institut Pasteur, le 14 novembre 2008 à Paris (archives) Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
Antoine Daccord
Antoine Daccord
et AFP

L'Institut Pasteur a annoncé ce dimanche 13 avril avoir perdu des tubes contenant des fragments du virus du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) tout en soulignant qu'ils n'avaient "aucun potentiel infectieux".

Dans un communiqué, l'Institut précise avoir constaté la perte de ces tubes "dans le cadre des procédures d'inventaire réglementaires habituelles". Il ne précise pas le nombre de tubes perdus mais indique que leur perte témoigne "d'un défaut de traçabilité sur certains échantillons".

Enquête de l'agence du médicament

Après "enquête approfondie", l'Institut a contacté l'agence du médicament (ANSM) qui a déclenché une enquête ayant donné lieu "à des investigations sur place, dans le laboratoire concerné, du 8 avril à ce jour".

Les conclusions des experts indépendants saisis par les autorités sanitaires sont rassurantes : ils ont qualifié de "nul" le potentiel infectieux des tubes perdus. "Les tubes considérés n'ont aucun potentiel infectieux" conclut l'Institut Pasteur.

À lire aussi
Deux hommes portent des tee-shirt en hommage à George Floyd, le 27 mai 2020 à Minneapolis États-Unis
Mort de George Floyd : le policier impliqué dans le décès inculpé et écroué

En 2003, une pandémie de SRAS, partie de Chine, avait touché 8.000 individus et causé la mort de plus de 800 personnes, principalement en Asie. Les symptômes du SRAS ressemblent à ceux d'une pneumonie, avec une fièvre élevée et divers problèmes respiratoires. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Santé Sras
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants