1 min de lecture États-Unis

États-Unis : vers la fin de la guerre commerciale avec la Chine ?

Donald Trump a signé mercredi 15 janvier la phase 1 d'un accord commercial avec la Chine qu'il a qualifié de "pas de géant".

Donald Trump et Liu He, vice-Premier ministre chinois, à la Maison-Blanche le 15 janvier 2020.
Donald Trump et Liu He, vice-Premier ministre chinois, à la Maison-Blanche le 15 janvier 2020. Crédit : SAUL LOEB / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He ont signé mercredi 15 janvier un accord commercial préliminaire en vue d'amorcer une trêve dans la guerre commerciale qui sévit entre les deux pays. Mais tant que la deuxième phase de l'accord ne sera pas signée, le président des États-Unis refuse de supprimer les droits de douane punitifs mis en place au printemps 2018 à cause des pratiques commerciales chinoises jugées "déloyales".

Si certains ont émis des réserves sur les effets de cet accord commercial, notamment à cause de ces tarifs douaniers qui frappent plus de 370 milliards de dollars de produits chinois, Donald Trump a lui fait preuve de beaucoup d'enthousiasme. Il a parlé d'une "étape historique" et d'un "accord juste et réciproque".

Le président chinois Xi Jinping, qui ne s'est pas déplacé et a envoyé son vice-Premier ministre, a lui évoqué dans une lettre adressée à Trump un accord bon "pour le monde entier".

Les consommateurs américains impactés ?

Si les deux présidents semblent donc optimistes, la Fédération nationale des détaillants (NRF) et le principal syndicat agricole américain, l'American Farm Bureau Federation, se sont montrés plus mesurés, insistant sur "le travail restant à faire". Pour l'heure, le traité profitera essentiellement aux agriculteurs et industriels, victimes collatérales du conflit.

À lire aussi
Des milliers de manifestants contre les violences policières étaient rassemblés le 2 juin devant le tribunal à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré. violence
"La police française tue 13 fois moins que la police américaine", affirme Olivier Mazerolle

L'administration Trump a beau assurer que c'est la Chine qui paie le plus cher actuellement dans cette guerre commerciale, une grande majorité d'économistes soulignent que ce sont les importateurs américains et peut-être bientôt les consommateurs qui font les frais des surtaxes.

Le gouvernement espère que cet accord dopera la croissance des États-Unis en 2020 d'un demi-point de pourcentage.

Donald Trump a par ailleurs annoncé qu'il se rendrait bientôt à Pékin alors que les négociations pour une deuxième phase de l'accord doivent commencer "immédiatement" pour aborder des sujets plus sensibles tels que la cybersécurité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Chine Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants