1 min de lecture International

Chine : 59 personnes infectées par un virus inconnu

VU DANS LA PRESSE - Entre le 12 et le 29 décembre 2019, 59 habitants de la ville de Wuhan, dont certains sont dans un état critique, ont attrapé une forme inconnue de pneumonie.

Le couloir d'un hôpital (Illustration).
Le couloir d'un hôpital (Illustration). Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Maxime Magnier

Le mystère plane toujours sur l'origine du virus, et interroge les autorités chinoises : comment plusieurs dizaines de personnes habitant Wuhan, dans le centre du pays, ont-elles attrapé une forme inconnue de pneumonie, entre le 12 et le 29 décembre 2019 ?

Selon ce qu'indique le média CNN, que relaie Le Parisien, aucun des 59 patients concernés n'est pour l'heure décédé, mais sept sont dans un état critique et tous ont été placés en quarantaine. Les médecins ont tout d'abord pensé que l'épidémie pouvait être une résurgence du Sras, le syndrome respiratoire aigu sévère. Dépistée en Chine en 2002, cette maladie respiratoire avait infecté plus de 8.000 personnes dans 37 pays, faisant 774 victimes.

Mais les autorités de Wuhan (capitale de la province du Hubei) ont annoncé, dimanche 5 janvier, que le virus actuel n'était ni le Sras, ni le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers), ni la grippe aviaire. La ville, qui compte un marché de fruits de mer où sont vendus plusieurs types d'animaux vivants (et pas uniquement des animaux de la mer), a fermé le lieu dès le 1er janvier, afin de le faire désinfecter. Les autorités suspectent en effet que la contamination provient des animaux.

Un appel aux gouvernements voisins

Aucune transmission du virus d'humain à humain n'a pour l'heure été prouvée, et aucun membre du personnel hospitalier en charge des patients n'a été infecté. Les 163 personnes ayant été en contact avec les malades ont, elles, été placées en observation. Les autorités chinoises n'ont toutefois pas totalement écarté l'hypothèse d'une épidémie à l'échelle nationale. Pékin a d'ailleurs appelé les gouvernements des pays voisins à surveiller la situation. Hong Kong et Singapour, notamment, ont d'ailleurs décidé de filtrer les passagers en provenance de Wuhan. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Virus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants