2 min de lecture Royaume-Uni

Brexit : que va-t-il se passer pour les Français voyageant au Royaume-Uni ?

ÉCLAIRAGE - Les voyageurs français s'interrogent pour leurs futurs séjours au Royaume-Uni. Or, les changements de législation liés au Brexit devraient intervenir à partir du 31 décembre 2020. Visa ? Passeport ? Frais d'itinérance ? Explications.

31 janvier 2020: le Brexit entre en vigueur à minuit. Une période de transition est prévue jusqu'au 31 décembre 2020.
31 janvier 2020: le Brexit entre en vigueur à minuit. Une période de transition est prévue jusqu'au 31 décembre 2020. Crédit : AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Ce vendredi 31 janvier, le Brexit s’appliquera officiellement : le Royaume-Uni sortira de l'Union européenne, marquant un tournant historique. Que va-t-il se passer pour les Français qui souhaiteront s'y rendre ? Certains ressortissants ayant prévu un voyage outre-Manche s’interrogent, mais qu'ils se rassurent, rien ne changera dans l’immédiat.

L'accord de Brexit prévoit l'ouverture d'une période de transition entre Londres et Bruxelles, dès le 1er février 2020. Pendant cette période, la législation encadrant les voyages ne changera pas. "À compter de la date de retrait, jusqu’au 31 décembre 2020, les conditions seront les mêmes qu’actuellement : le voyageur devra être muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun visa ne sera nécessaire", détaille le site du gouvernement français dédié au Brexit, brexit.gouv.fr.


Les voyageurs conserveront les mêmes droits que ceux prévus par l’Union européenne, "en cas de refus d’embarquement, annulation ou retard de vol, de train, de bus ou de bateau", rapporte BFM TV. Les transporteurs européens resteront soumis à la législation de l’Union pour les voyages vers et en provenance de l’UE.

Par ailleurs, les quatre opérateurs télécoms - Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free - ont confirmé que les frais d'itinérance, les surcoûts liés aux appels, aux SMS et à l’utilisation d’Internet, ne devront pas augmenter pendant cette période de transition.

La fin de la période de transition dès le 31 décembre 2020

À lire aussi
Elizabeth II, le 23 décembre 2019 famille royale
Coronavirus : que va dire la reine Elizabeth II lors de son allocution ?

À partir du 31 décembre 2020, le pays pourrait "cesser d'accepter les cartes d'identité nationales pour entrer au Royaume-Uni", rapporte CNEWS. Dans ce cas, un passeport devrait être nécessaire, sans visa. "Le gouvernement britannique a fait part de son intention de ne pas soumettre les ressortissants européens à l’obligation de visa pour les courts séjours (moins de 3 mois)". 

Sur place, peu de changements ou presque. La carte européenne d'assurance maladie (CEAM) restera valable, et garantira toujours l'accès et la prise en charge des soins durant le séjour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Brexit Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants