1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Belgique : les douanes d'Anvers demandent plus d'effectif pour faire face au trafic de drogues
1 min de lecture

Belgique : les douanes d'Anvers demandent plus d'effectif pour faire face au trafic de drogues

REPORTAGE - Le trafic de drogues gangrène la Belgique et les Pays-Bas. Pour y faire face, les douaniers d'Anvers tentent de remplir au maximum leurs objectifs, avec peu de moyens. Plongée au cœur d'une procédure rodée.

Un camion contrôlé par les douaniers au port d'Anvers
Un camion contrôlé par les douaniers au port d'Anvers
Crédit : François WALSCHAERTS / AFP
Belgique : les douanes d'Anvers demandent plus d'effectif pour faire face au trafic de drogues
00:01:47
Vincent Serrano - édité par Joanna Wadel

34 tonnes de cocaïne ont été saisies le mois dernier dans le port d'Anvers. C'est beaucoup plus que sur toute une année en France et les douaniers n'arrivent pas à faire face. Chaque jour, ils suivent une procédure bien ficelée. Un 38 tonnes s'avance lentement sous un tunnel d'acier blanc, sous le regard des douaniers concentrés. "Le camion avec le conteneur va être tiré dans ce tunnel, et va être scanné", explique l'administrateur général.

Sur les images, les agents regardent alors s'ils détectent la présence de drogue. "On voit ça avec la forme, avec la couleur", précise l'administrateur. Les variations de blanc dans les zones noires sont particulièrement scrutées, et les marchandises ouvertes si besoin. Toutefois, les narcotrafiquants sont de plus en plus imaginatifs. "On trouve davantage de cocaïne dans la structure du conteneur-même", atteste par exemple l'administrateur.

Mais les moyens du port d'Anvers sont-ils suffisants pour lutter contre ce trafic d'ampleur ? "Pour contrôler tout ça, j'ai un effectif de 650 personnes", détaille l'administrateur général. Avec "cinq scanners disponibles", l'équipe obtient un contrôle bien en deçà de l'objectif officiel, fixé à 100% de contrôles des conteneurs. "Pour gagner cette guerre-là, il me faut encore plus d'argent. Mais j'ai déjà obtenu 70 millions d'euros", révèle ensuite l'administrateur général.

Cinq scanners et 108 douaniers supplémentaires sont attendus d'ici 2024 pour contrôler 100% des conteneurs de certains ports d'Amérique du Sud.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire