2 min de lecture Élections

Royaume-Uni : le parti travailliste se radicalise en vue des élections

ÉDITO - Étonnement au Royaume-Uni après la publication du programme électoral du parti travailliste. Un manifeste à côté duquel le programme commun français, élaboré par les socialistes et les communistes en 1981, semble un peu à droite.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Au Royaume-Uni, le parti travailliste se radicalise en vue des élections Crédit Image : JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Lilas Fournier

Surprises au Royaume-Uni. Le parti travailliste britannique, la gauche anglaise, vient de publier un programme électoral étonnant pour se préparer aux élections législatives du 12 décembre prochain où ils affronteront les Conservateurs, emmenés par le Premier ministre Boris Johnson. 

Au programme : Près de 500 milliards d'euros d'endettement supplémentaire, pour investir dans la rénovation du système de santé et dans la transition écologique, et construire un million de logements. Quelque cent milliards d'impôts en plus, pour les 5% de foyers les plus riches et pour les entreprises, en particulier les pétroliers. 

Mais aussi nationalisation de nombreuses entreprises, dans les transports, les télécommunications, l'énergie. Développement de lignes de bus municipales, pour concurrencer les privés. Plus un vaste programme de distribution d'actions aux masses laborieuses.

Radicalisation du parti

C'est une sorte de collectivisation des entreprises en contraignant toutes les boîtes de plus de 250 salariés à donner, chaque année pendant dix ans, 1% de leur capital aux salariés. Cela se ferait via un fonds collectif qui recevrait les dividendes et les redistribueraient aux employés, jusqu'à 550 euros par an et par tête. Au delà de ce montant, c'est l'Etat qui confisquerait le supplément pour abonder ses caisses.

À lire aussi
Agnès Buzyn se présente à la mairie de Paris en remplacement de Benjamin Griveaux élections municipales à Paris
Paris : Buzyn "bien meilleure candidate que Griveaux", selon Polony

Le parti de gauche s'est complètement radicalisé depuis qu'il est dirigé par Jeremy Corbyn, un vieil apparatchik qui a fait main basse sur l'héritage politique de la gauche britannique et l'a transformée. 

C'est d'autant plus étonnant que c'est au Royaume-Uni même qu'était née la "troisième voie", avec Tony Blair, Premier ministre travailliste à Londres à la fin des années 1990. Avec Gerhardt Schroeder, le chancelier social-démocrate allemand, et Bill Clinton, alors président démocrate des Etats-Unis, ils ont promu une forme de gauche libérale, qui revendiquait son attachement au marché.

Un temps d'avance sur l'Europe

Il n'est pas sûr, cependant, que Jeremy Corbyn est une chance de convaincre les Anglais. Les sondages donnent l'avance aux Conservateurs. Toutes les organisations patronales et économiques ont vertement critiqué les projets du Labour, le parti travailliste, ces derniers jours, en assurant qu'un tel programme ferait fuir les entreprises. 

Mais on a vu des élections, au Royaume-Uni tout particulièrement, produire des résultats tout à fait différents des sondages, à cause de dynamique politique des derniers jours. Et ce qui est troublant, c'est que les révolutions idéologiques nées au Royaume-Uni se diffusent bien souvent sur le continent européen, un peu plus tard. Le Royaume-Uni a souvent un temps d'avance sur nous. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections Royaume-Uni Parti de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants