1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Grande-Bretagne : "Jeremy Corbyn n'aura jamais d'alter ego en France", analyse Alba Ventura
3 min de lecture

Grande-Bretagne : "Jeremy Corbyn n'aura jamais d'alter ego en France", analyse Alba Ventura

REPLAY - ÉDITO - Celui que l'on nomme "Jeremy Le Rouge" vient de prendre la tête du Parti travailliste britannique. Une situation peu probable dans notre pays.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
Grande-Bretagne : "Jeremy Corbyn n'aura jamais d'alter ego en France", analyse Alba Ventura
03:02
Grande-Bretagne : "Jeremy Corbyn n'aura jamais d'alter ego en France", analyse Alba Ventura
03:01
Alba Ventura & Loïc Farge

Le radical Jeremy Corbyn a été élu samedi 12 septembre haut la main à la tête du Parti travailliste en Grande-Bretagne. À 66 ans, on le présente comme le "Mélenchon britannique". C'est vrai qu'il y a un peu de Mélenchon dans Corbyn. Il écrit dans un journal communiste. Il défend Hugo Chavez, comme Jean-Luc Mélenchon. Il déteste la City, comme Jean-Luc Mélenchon. Lui son ennemi, c'est vraiment la finance. Pour l'anecdote, sachez aussi que Jeremy Corbyn est végétarien au point qu'il est contre l'importation de foie gras.

S'il a été élu sans discontinuer pendant trente ans, la seule distinction qu'il a reçue c'est celle du député le plus mal habillé. Mais c'est aussi le député qui coûte le moins cher aux Anglais.
Après le camarade Corbyn, contrairement à Mélenchon, n'est pas un tribun. Il ne fait pas sensation lorsqu'il s'exprime en public. La personnalisation de la politique, ce n'est pas son truc. Cela dit Jeremy Corbyn  à la tête du Labour, c'est vrai que c'est un peu comme si Jean-Luc Mélenchon devenait le premier secrétaire du PS. Vous imaginez un peu la révolution !
Corbyn arrive dans un parti qui est quand même depuis vingt-cinq ans à la pointe des partis réformistes de gauche. Tony Blair, issu du même parti, n'en est toujours pas revenu. Pour lui, le rideau de fer vient de tomber sur le Parti travailliste.

Le PS est toujours tiraillé entre politique de l'offre et de la demande

Alba Ventura

Cela peut-il arriver en France ? Non, en tout cas pour le moment. D'abord pour qu'il y ait un grand coup de barre à gauche chez nous, il faudrait qu'il y ait un grand coup de barre à droite au Parti socialiste. Le PS est toujours tiraillé entre politique de l'offre et de la demande.

Par ailleurs, l'Angleterre est un pays qui vient de faire 100 milliards d'euros d'économie, qui généralise les contrats de travail hyper-précaires (avec notamment le contrat "zéro heure", où vous devez être disponible à tout moment) et où les frais d'inscription à la fac ont explosé (ce qui explique l'attrait des étudiants pour Jeremy Corbyn).

À lire aussi

En France, on voit bien que les partis de gauche s'éloignent les uns des autres. Le PS est divisé avec ses "frondeurs" ; les Verts implosent ; le Front de Gauche est désuni, avec Jean-Luc Mélenchon d'un côté et les communistes de l'autre.

Chez nous, on en est aux petits accords d'appareil où les écologistes vont s'allier avec le Front de gauche dans le Nord - Pas-de-Calais - Picardie pour les élections régionales. Tout cela pour voter PS au second tour, parce qu'il faudra bien faire barrage au FN. Comment voulez- vous que face à cette gauche "éparpillée façon puzzle" la classe populaire s'y retrouve ?

Le carnet du jour

Ce lundi 14 septembre au Sénat, où arrive la Loi santé, tous les groupes politiques, du PC aux Verts en passant par l'UDI, Les Républicains et le PS, vont porter des amendements pour défendre "le droit à l'oubli" pour que les malades du cancer, une fois guéris puissent obtenir des prêts. Pour l'instant il ne s'applique qu'aux personnes dont le cancer a été diagnostiqué avant l'âge de 15 ans.

Ce n'est pas suffisant. D'autant que dans la promesse de François Hollande, 350.000 personnes devaient être concernés. Il n'y en a aujourd'hui que 1.800.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/