1 min de lecture Royaume-Uni

Royaume-Uni : une enquête accuse l'armée de crimes de guerre en Afghanistan et en Irak

Un enquête de la BBC et du "Times" accuse le gouvernement d'avoir étouffé des rapports relatant des accusations de crimes de guerre de l'armée britannique en Afghanistan et en Irak. Le ministère de la Défense dément.

Un militaire britannique en Irak, en 2009.
Un militaire britannique en Irak, en 2009. Crédit : AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Florian Soenen et AFP

"Une pression de plus en plus importante de la part du ministère de la Défense pour clore les dossiers aussi vite que possible" : des anciens enquêteurs chargés d'investigations sur des accusations de crimes de guerre contre les troupes britannique accusent le gouvernement britannique d'avoir cherché à étouffer ces accusations. 

Le gouvernement britannique avait décidé en février 2017 de mettre fin à des centaines d'enquêtes, dont de nombreuses non résolues. Une décision alors vivement critiquée par des ONG comme Amnesty international. Pour une dizaine d'anciens enquêteurs, qui se sont confiés au Sunday Times et à la BBC, le gouvernement n'avait "aucune intention de poursuivre le moindre soldat". 

Parmi les exactions dénoncées, le Sunday Times évoque notamment les meurtres de trois enfants et d'un jeune homme en Afghanistan en 2012 par un soldat des SAS, les forces spéciales, sans que des poursuites ne soient engagées. Des violences en 2003 à Bassora (Irak) sur des prisonniers, qui auraient entraîné la mort d'au moins d'eux d'entre eux, ou encore la mort par balle d'un policier irakien la même année sont également pointées du doigt. 

Cité par le journal, le ministère de la Défense a fait valoir que c'est à l'issue d'enquêtes approfondies que le service indépendant chargé des poursuites a décidé de ne pas engager de poursuites dans aucun des dossiers qui lui ont été transmis. Un documentaire sur ces accusations est diffusé lundi 18 novembre dans l'émission Panorama sur la BBC

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni International Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants