2 min de lecture Iran

Au lieu de menacer, Trump ferait mieux de "sauver" son pays du coronavirus, répond l'Iran

Au lieu d'"intimider les autres", les autorités iraniennes ont conseillé à Donald Trump de "sauver" son pays de "la grande crise" du coronavirus en réponse aux dernières menaces du président américain contre Téhéran.

Le président des États-Unis Donald Trump et Hassan Rohani, président de la République islamique d'Iran
Le président des États-Unis Donald Trump et Hassan Rohani, président de la République islamique d'Iran Crédit : HO, Nicholas Kamm / AFP / IRANIAN PRESIDENCY
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Les autorités iraniennes ont répondu aux menaces formulées par le président américain après un accident maritime survenu dans les eaux du Golf la semaine dernière. Au lieu d'"intimider les autres", le président américain ferait mieux de "sauver" les États-Unis de "la grande crise" du coronavirus, a déclaré, mercredi 22 avril, le porte-parole des forces armées iraniennes.

"Aujourd'hui, au lieu d'intimider les autres, les Américains doivent faire de leur mieux pour sauver leurs troupes infectées par le coronavirus", a déclaré le général de brigade Abdolfazl Shékarchi dans une interview à l'agence semi-officielle iranienne Isna. Le général répondait à une question sur les dernières menaces de M. Trump à l'encontre des forces iraniennes. Plus tôt mercredi, celui-ci a affirmé sur Twitter : "J'ai donné l'ordre à l'US Navy d'abattre et de détruire toute embarcation iranienne qui harcèlerait nos navires en mer".

Le Pentagone a ensuite indiqué que l'armée américaine considérait le tweet présidentiel comme un "message" au régime iranien, laissant entendre qu'aucun nouvel ordre n'avait été donné aux commandants des bateaux de la Marine des États-Unis qui croisent dans le Golfe.

Un regain de tension entre Washington et Téhéran

"Si les Américains sont habiles et compétents, ils vont retirer leurs troupes (du Moyen-Orient) pour les sauver de la maladie du coronavirus qui les y menace (...) avant de mobiliser toutes leurs autres forces aux États-Unis afin de sauver leur peuple de la grande crise qui a frappé ce pays", a estimé le général Shékarchi .

À lire aussi
Donald Trump rendant visite aux soldats américains postés en Afghanistan le 28 novembre 2019 États-Unis
États-Unis : Trump "peut presque faire tout ce qu'il veut" en politique étrangère, dit une experte

Ce regain de tension entre la République islamique et Washington, ennemis de plus de 40 ans, survient une semaine après un incident dans les eaux du Golfe entre des bâtiments de l'US Navy et des patrouilleurs des forces navales des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran États-Unis Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants